ANG Acordo parcial entre Washington e Pequim ANG “Guiné-Bissau está pronta para promover Estado de Direito”, diz DSP ANG Eleitores definem terça-feira novo panorama político INFORPRESS Macau International Fair: Cabo Verde participates with 22 private companies INFORPRESS Torneio de futebol Leader Cup é um “exemplo” no combate ao alcoolismo – Manuel Faustino INFORPRESS Santo Antão: Pólo universitário em 2020 para atender um dos desafios de desenvolvimento da ilha – autarca INFORPRESS Projecto turístico Rotas da Carne é um investimento útil para Santa Cruz – primeiro-ministro INFORPRESS Porto Novo recebe investimentos privados nas pescas à volta de 70 mil contos INFORPRESS Futebol/Santo Antão – Sul: Os clubes têm até terça-feira para confirmar presença nas provas esta temporada INFORPRESS Fundação Smart City espera contribuição das pessoas na construção de cidades inteligentes no arquipélago

LE JOURNALISTE SERIGNE MANSOUR SY CISSÉ ABORDE LE MANNEQUINAT DANS UN OUVRAGE


  4 Août      46        Livres (78),

   

Le journaliste Serigne Mansour Sy Cissé a publié récemment un ouvrage ’’Echographie du mannequinat au Sénégal : entre avances … et pénétrations’’ aux éditions ‘’Harmattan Sénégal’’ pour faire le diagnostic de ce milieu ‘’fermé’’.

A travers cet ouvrage de 127 pages, le journaliste au quotidien national Le Soleil dit vouloir ‘’creuser’’ l’abcès du mannequinat, un métier très convoité par les jeunes sénégalaises surtout les filles.

Le livre qui compte 7 chapitres, mélange de témoignages, de consultations d’études universitaires et d’articles de presse, revient sur les évènements qui ont secoué le milieu du mannequinat sénégalais ces dernières années.

Le chef de bureau du quotidien Le Soleil à Diourbel (centre) dévoile certains tares du mannequinat, un milieu ‘’cruel et cupide’’ où les mannequins sont exposés à des phénomènes comme ‘’la jalousie, la méchanceté, les coups bas, la médisance‘’, entre autres.

Pour Serigne Mansour Sy Cissé, les jeunes investissent le milieu de la mode dont les ‘’camouflets’’ des défilés présentés en mondovision ‘’restent indignes’’ de la culture sénégalaise.

Toutefois, le journaliste ne veut pas que son ouvrage sert de fonds de commerce à certains qui veulent ‘’atomiser et vouer davantage aux gémonies les mannequins’’.

En faisant l’autopsie du mannequinat, Serigne Mansour Cissé se défend d’exposer les mannequins à ‘’la vindicte populaire, encore moins les jeter en pâture’’, mais ’’plutôt pour attirer l’attention’’ sur les personnes fascinées par ce métier.

’’Le podium est trop glissant’’, prévient l’auteur de ’’Echographie du mannequinat au Sénégal : entre avances … et pénétrations’’.

Dans la même catégorie