INFORPRESS Santo Antão: Startup weekend superou as expectativas da organização INFORPRESS Santo Antão: Projecto de recuperação e valorização do café pode ser retomado para alívio dos produtores INFORPRESS Moradores de Santana satisfeitos com a inauguração da sua primeira placa desportiva INFORPRESS Pragas: Gafanhotos invadem casas de pessoas e campo de cultivo em Milho Branco MAP Solar Decathlon Africa : L’Université Hassan II de Casablanca participe avec une maison écologique marocaine « E-Co Dar » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Football maracana : Moossou de Koffikro remporte le trophée Fédé Diakité AIP Côte d’Ivoire/ Un élève maître retrouvé mort dans un puits à Aboisso AIP Côte d’Ivoire-AIP/ « FC Bricole » vainqueur du tournoi de la cohésion à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Visite d’Etat dans le N’zi : Le président Ouattara vient rassurer sur la paix et la stabilité du pays, (ministre) MAP La Conférence de la CEDEAO décide de contribuer financièrement aux efforts communautaires de lutte contre le terrorisme

LE RAMADAN, « UN MOMENT FORT QUI DOIT RÉUNIR » (CHRISTOPHE BIGOT)


  7 Mai      20        Société (13041),

   

Dakar, 7 mai (APS) – Le ramadan est un moment fort qui doit réunir
toutes les communautés, a souligné mardi, l’ambassadeur de France au
Sénégal, Christophe Bigot.

« Ce mois du ramadan est un moment particulier très fort, un moment qui
doit nous réunir tous ensemble », a-t-il déclaré à l’occasion de la
cérémonie de ndogou (rupture du jeûne), organisée à la résidence de
France à Dakar, une cérémonie à laquelle étaient conviés, autorités
publiques, diplomates, artistes, religieux, etc.

L’objectif est de « partager ensemble cette rupture du jeûne avec
l’ensemble des amis sénégalais, avec tous ceux qui au jour le jour
accompagnent le Sénégal au sein des ONG, des universités, des
communautés diplomates », a fait savoir Christophe Bigot.

Il a saisi cette occasion pour rappeler que le Sénégal comme la
France, sont deux Républiques laïques, soulignant que la laïcité
« c’est un esprit d’ouverture, de tolérance et de dialogue conforme aux
valeurs du Sénégal ».

Il a affirmé que la France peut s’enorgueillir d’accueillir une
communauté musulmane très importante, puisque l’islam est la deuxième
religion de la France.

Dans la même catégorie