INFORPRESS Santo Antão: Projecto de recuperação e valorização do café pode ser retomado para alívio dos produtores INFORPRESS Moradores de Santana satisfeitos com a inauguração da sua primeira placa desportiva INFORPRESS Pragas: Gafanhotos invadem casas de pessoas e campo de cultivo em Milho Branco MAP Solar Decathlon Africa : L’Université Hassan II de Casablanca participe avec une maison écologique marocaine « E-Co Dar » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Football maracana : Moossou de Koffikro remporte le trophée Fédé Diakité AIP Côte d’Ivoire/ Un élève maître retrouvé mort dans un puits à Aboisso AIP Côte d’Ivoire-AIP/ « FC Bricole » vainqueur du tournoi de la cohésion à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Visite d’Etat dans le N’zi : Le président Ouattara vient rassurer sur la paix et la stabilité du pays, (ministre) MAP La Conférence de la CEDEAO décide de contribuer financièrement aux efforts communautaires de lutte contre le terrorisme MAP BMCE Bank of Africa lance un nouveau portail « Global Banking » destiné aux entreprises

LE SYNPICS « CONDAMNE FERMEMENT » L’ATTAQUE D’UN BUS DE JOURNALISTES À TAMBACOUNDA


  11 Février      16        Politique (6386),

   

Dakar, 11 fév (APS) – Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) a « condamné fermement » l’attaque, lundi, à Tambacounda (Est), d’un bus de journalistes couvrant la campagne électorale du candidat du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR), El Hadj Issa Sall.
« Le bureau exécutif national du SYNPICS condamne très fermement l’attaque du bus dans lequel se trouvaient 27 journalistes couvrant la campagne électorale du candidat du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR), El Hadj Issa Sall, intervenue à la sortie de la ville de Tambacounda, vers Kothiariy », indique le syndicat dans un communiqué parvenu le même jour à l’APS. « Sur un groupe de 27 journalistes, il nous revient que huit d’entre eux ont subi des blessures. Particulièrement deux de nos confrères, gravement blessés, ont fait l’objet d’une prise en charge hospitalière », fait-on savoir de même source. Deux personnes ont également perdu la vie dans ces violence ayant opposé dans cette région orientale du Sénégal des partisans du candidat du PUR et du président sortant, ont raaporté plusieurs médias Le SYNPICS, en coordination avec le ministère de l’Intérieur et le Commandement de la gendarmerie nationale a entrepris les démarches auprès des autorités compétentes pour que ces journalistes dont la sécurité est mise en péril, soient rapatriés sur Dakar, précise le communiqué. Le syndicat des journalistes rappelle par ailleurs que la sécurité des journalistes couvrant la campagne de la présidentielle dans différents bastions politiques doit être « une priorité absolue aussi bien pour les candidats que des autorités en charge de la sécurité publique ». Le BEN du SYNPICS appelle le Ministre de l’intérieur, garant de la sécurité des citoyens et de leurs biens, « à prendre toutes les mesures pour que plus jamais un journaliste ne fasse l’objet de la moindre attaque sur le champ du reportage ».

Dans la même catégorie