AGP Guinée/Politique : Poursuite des consultations nationales APS LA MUTATION DE L’APS EN SOCIÉTÉ NATIONALE EST UNE « ÉVOLUTION MAJEURE’’, SELON SON DG APS PLAIDOYER POUR UNE APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION RÉGISSANT LE MÉTIER DE GUIDE TOURISTIQUE APS SURPOPULATION CARCÉRALE : LES POUVOIRS PUBLICS SONT EN TRAIN DE CHERCHER DES SOLUTIONS (MINISTRE) APS LE SÉLECTIONNEUR DU BRÉSIL CONVOQUE SES VEDETTES POUR AFFRONTER LES LIONS ET LE NIGERIA APS UN PROJET DE PLUS DE 300 MILLIONS DE FRANCS POUR ACCOMPAGNER 100 JEUNES PORTEURS DE PROJETS APS LE MÉMORIAL DE GORÉE, « UN PUISSANT INSTRUMENT DE PROMOTION DE LA RENAISSANCE CULTURELLE EN AFRIQUE’’ (MINISTRE) GNA Students urged to help fight corruption GNA « It will be unwise to expunge any portion of the amended statutes » – Dr. Amoah GNA Sissala East Assembly procures furniture for basic schools

L’éducation demeure le meilleur héritage à léguer à la jeunesse, selon Emery Okundji


  22 Août      15        Education (1824),

   

Le ministre ai de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Emery Okundji, a déclaré que l’éducation demeure le meilleur héritage qu’une nation peut léguer à la jeunesse, à l’ouverture jeudi de la table ronde sur la gratuité de l’Enseignement de base à l’hôtel Kempeski dans la commune de Gombe.

Pour le ministre ai de l’EPSP, l’éducation apporte à toute la nation un surcroit de prospérité, une agriculture plus productrice, une meilleure santé, un recul de la violence, plus d’égalité entre les hommes et les femmes, une hausse du capital social et un environnement naturel plus sein.

« Les thématiques qui seront abordées au sein de trois commissions devra aboutir à des résolutions et recommandations pertinentes devant engager toutes les parties prenantes conformément aux orientations du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo », a expliqué Emery Okundji, avant de dresser l’agenda de ce forum qui comporte les thématiques ci-après: le cadre légal et réglementaire, le financement, les conditions d’accueil des élèves, la formation des enseignants et la qualité des apprentissages ainsi que la gestion du sous-secteur de l’EPSP.

« La gestion du système éducatif étant partenariale, nous ne pouvions que nous retrouver autour d’une table pour la matérialisation de la vision exprimée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo», a-t-il indiqué.

La première table ronde sur la gratuité de l’Enseignement de base, tenue en août 2016 à Lubumbashi, avait révélé certaines contraintes qui n’ont pas permis d’atteindre les résultats attendus. Il s’agit de la dégradation macroéconomique en 2015, l’insuffisance de la préparation et de l’accompagnement de la mise en œuvre de la politique de gratuité, le faible niveau des salaires des enseignants et des frais de fonctionnement alloués aux écoles primaires publiques ainsi qu’aux bureaux gestionnaires.

La deuxième vise l’examen et la définition des modalités pratiques qui permettent l’effectivité de la gratuité de l’éducation de base, dès la rentrée scolaire 2019-2020, a-t-il rappelé.

Dans la même catégorie