AIP Côte d’Ivoire/ Des professionnels des médias se forment sur la communication des risques liés aux événements de santé publique AIP Côte d’Ivoire/ Le comité éditorial de l’AIP tient sa première réunion AIP Côte d’Ivoire/ Des vivres à des familles désœuvrées à Anyama ACP Vers le lancement des travaux de réhabilitation de l’usine d’eau potable à Kananga ACP L’abbé Nekwa Lumbu nommé à la tête de la coordination  des écoles catholiques du diocèse de Matadi ACP Guy Matondo, ancien ministre provincial en charge des Finances transféré à la prison centrale de Makala ACP Les vétérinaires remettent un plan stratégique sur la riposte de la MVE au Pr Muyembe ANP L’hôpital Lamordé dénommé hôpital Amirou Boubacar Diallo ANP Le Conseil des Ministres adopte le décret portant modalités d’application du régime de l’état civil au Niger. GNA More than 5, 000 delegates to vote in Western North Region

LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR)


  22 Juillet      8        Politique (6121),

   

Saint-Louis, 22 juil (APS) – Le coordonnateur national de la
Convergence des cadres républicains (CCR), Abdoulaye Diouf Sarr,
réitère la nécessité pour les acteurs politiques de se mettre autour
d’une table pour discuter de problématiques telles que l’agriculture
et la gestion des ressources pétrogazières.

« En ce qui concerne la problématique de l’agriculture, la gestion des
ressources pétrolières et gazières, il faut que tous les acteurs se
mettent autour d’une table, pour trouver une solution favorable au
pays et pour l’intérêt de tous », a-t-il déclaré.

Abdoulaye Diouf Sarr, par ailleurs ministre de la Santé et de l’Action
sociale, participait à un panel organisé dimanche à Saint-Louis par la
coordination nord de la Convergence des cardes républicains (CCR),
affilié à l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir).

Outre le maire de Saint-Louis, Mansoura Faye, par ailleurs ministre du
Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale,
étaient présents à ce panel, plusieurs responsables du CCR venus de
Podor, Dagana, Louga et Saint-Louis.

Selon Abdoulaye Diouf Sarr, le panel a permis aux cadres de l’APR « de
discuter et d’échanger sur les questions essentielles du dialogue
national, ainsi que la prise en compte des différentes préoccupations,
pour ensuite, assurer sa vulgarisation auprès des populations ».

Il note que des sujets comme le foncier, les ressources naturelles
ainsi que « la problématique de l’inclusion et de l’équité territoriale
et sociale, ont fait l’objet d’un grand intérêt lors des débats ».

Abdoulaye Diouf Sarr estime que la prise en charge des politiques
inscrites dans l’esprit général du dialogue national, « dans toute sa
globalité », peuvent contribuer à l’apaisement de l’espace politique
pour faciliter le développement durable.

Dans la même catégorie