APS UNE LISTE DE ’’PROJETS PRIORITAIRES’’ SÉNÉGALAIS ATTENDUE PAR PÉKIN AVANT NOVEMBRE (AMBASSADEUR CHINOIS) GNA Speaker Oquaye urges MPs to brace up for demanding meeting GNA EC urges youth to take active part in referendum and DLE GNA USAID Communication for Health project ends GNA MTN Skate Soccer competition finally fixed for Saturday GNA Unemployed granted bail over fraud AGP Ballon d’or européen : les 30 nommés sont désormais connus AIP Une quarantaine de communicateurs catholiques formés à l’écriture journalistique (Communiqué) APS 3E FORUM DE LA JEUNESSE AFRICAINE À BANJUL DU 28 AU 30 OCTOBRE APS MONDIAL U17 : LES LIONCEAUX « ENTRE HUMILITÉ ET AMBITION »

Les étudiants de l’UPC édifiés sur la francophonie


  22 Mars      30        Education (2030),

   

Kinshasa, 22 mars 2019 (ACP).- La secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Louise Mushikiwabo a édifié les  étudiants de l’Université Protestante au Congo (UPC) sur la francophonie, ses actions en RDC et la jeunesse, au cours d’un échange qu’elle a eu avec eux vendredi dans la salle de conférence de cette alma mater.

« Les actions vers la jeunesse seront plus perceptibles » a assuré la secrétaire générale de l’OIF, pour qui la jeunesse, l’éducation et le numérique figurent parmi les priorités de son mandat au-delà du rayonnement du français, du travail politique et de la culture.

Pour Mme Mushikiwabo, le numérique est une révolution, c’est un atout qui doit être à la portée de la jeunesse. Il se trouve à l’intersection du savoir, de l’information, de l’éducation, de l’emploi et du partenariat. C’est un outil qui ouvre les horizons pour la jeunesse.

« Nous avons un projet qui sera en discussion avec les Etats et les sociétés d’informatique pour plus d’accès au haut débit d’internet rapide parce que sans l’accessibilité d’internet, il est pratiquement impossible pour la jeunesse de pouvoir s’épanouir et avoir tous les avantages qui viennent avec le numérique », a déclaré Mme Louise Mushikiwabo.

Parlant de la langue française, Mme Mushikiwabo a fait savoir que la promotion de la langue française ne vise pas à anéantir les langues locales.

« L’idée de dire “ En français s’il vous plaît” n’est pas pour abandonner nos langues traditionnelles mais c’est justement pour que la langue française qui commence à perdre de la vitesse dans certaines zones et régions ne continue pas à perdre cette vitesse (…). C’est aussi un sursaut surtout par rapport à la langue anglaise. Nos langues traditionnelles et maternelles sont très valorisées par la francophonie », a-t-elle martelé.

La secrétaire générale de la francophonie a également indiqué qu’elle a réservé sa première visite en Afrique centrale à la RDC pour son importance au sein de la francophonie.

Organisée dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la francophonie célébrée le 20 mars de chaque année, cet échange de plus d’une heure a principalement porté sur l’importance du numérique pour la jeunesse et l’utilisation de la langue française. Le thème  de la Francophonie cette année : « En français… S’il vous plait ».

Dans la même catégorie