ANP 678 agents électoraux en formation d’enrôlement de fichiers biométriques pour les régions de Tahoua et Agadez AGP Gabon/Projet de la Transgabonaise : «les financements sont déjà bouclés» (Porte-parole de la Présidence) ANGOP Tanzanie: Les Chefs d’État de la SADC signent des accords ANGOP Acidentes de viação causam 182 mortos em Angola ANGOP Jogos africanos: Judo angolano conquista bronze AGP Gabon : Des responsables religieux transmettent un mémorandum pour la réconciliation nationale au Premier ministre ANGOP Le ministre des Relations extérieures à Washington ANG José Mário Vaz promete anunciar seu futuro político nos próximos dias ANG Directores-gerais da TGB e INACEP suspensos das suas funções ANG PRS discorda com correção do caderno eleitoral

Les participants à la 2ème session ordinaire du Comité de gestion locale du parc national de la Marahoué au titre l’année 2018 tenue à Bouaflé


  7 Novembre      49        Travaux publics (94),

   

Abidjan, 7 nov(AIP)- La zone centre de l’office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) connait quelques difficultés dans la mise en œuvre du projet de restauration du parc national de la Marahoué, a relevé, mardi, son directeur, le lieutenant-colonel Kouadio Kouassi Remy, lors de la 2ème session ordinaire du comité de gestion locale du parc national de la Marahoué au titre de l’année 2018.

Il s’agit, entre autres, de l’insuffisance de matériels adaptés pour assurer la surveillance de cette aire protégée, de l’impraticabilité des pistes et de l’agressivité des infiltrés.

Il a affirmé toutefois la volonté de son équipe de tout mettre en œuvre pour la restauration du parc national de la Marahoué fortement agressé lors de la crise que la Côte d’Ivoire a vécue, de 2000 à 2010.

Quelques actions déjà menées pour la restauration du parc de la Marahoué sont notamment la destruction de cinq campements, la récupération d’environ 30000 hectares ainsi que l’implantation de 15 panneaux pour montrer les limites et les activités interdites.

Situé au centre ouest de la Côte d’Ivoire, le parc national de la Marahoué est à cheval sur les sous-préfectures de Béfia, Bonon, zouénoula et Bédiala. Il couvre une superficie de 101000 hectares et se caractérise par la grande diversité de sa faune et de sa flore.

Dans la même catégorie