APS VERS L’INTÉGRATION DE L’APPROCHE CHAMPS-ÉCOLES-PRODUCTEURS DANS LE DISPOSITIF DE L’ANCAR APS DIAMBARS, UN « MODÈLE DE SPORT ET D’ÉDUCATION’’, SELON LE DG DE L’AFD APS DÉSENGORGEMENT DES PRISONS : UNE RÉVISION DU CODE DE PROCÉDURE PÉNALE ANNONCÉE APS INTEMPÉRIES : MACKY SALL INVITE À ‘’LA PLUS GRANDE PRUDENCE’’ ET AU ‘’RESPECT’’ DES NORMES DE SÉCURITÉ APS KAFFRINE : 1.802 PME FORMALISÉES PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE (SG) APS L’OBSERVATION ÉLECTORALE, « FACTEUR DE STABILITÉ ET DE PAIX » (DOUDOU NDIR) AGP Guinée/Syndicats : L’Unité d’Action Syndicale contre une révision constitutionnelle ACP Lancement d’un projet axé sur l’emploi et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes ACP La RDC et la Belgique signent des mémorandums d’entente ACP Le Président Félix Antoine Tshisekedi reçu par le roi Philippe et le Premier ministre

Les prix de la viande, du poisson, du poulet et du sucre en hausse sur le marché kinois


  22 Avril      36        Economie (6463),

   

Kinshasa, le 21 avril 2019 (ACP).- Certains produits vivriers de grande consommation notamment la viande, le poisson, le poulet et le sucre, connaissent une hausse de prix sur le marché de Kinshasa, en ce début de semaine, après une stabilité qui s’est observée la semaine du 15 au 21 avril, a constaté lundi l’ACP après une ronde effectuée dans les principaux marchés de la ville province de Kinshasa.

Selon ce constat, un carton de viande de bœuf de 10 kg qui revenait à 67.000 (soixante-sept mille) FC se vend actuellement à 68.000 (soixante-huit mille) FC, soit une augmentation de 1000 (mille) FC ; un carton de poissons chinchards de 30 kg « 18+ » est passé de 77.500 (soixante-dix-sept mille cinq cents) FC à 78.000 (soixante-dix-huit mille) FC ; un carton de poulets de poids 13 qui se vendait à 51.000 (cinquante et un mille) FC est actuellement vendu à 52.000 (cinquante-deux mille) FC ; un sac du sucre de 50 Kg qui coutait 59.000 (cinquante-neuf mille) FC a également connu une hausse, passant de 59.500 (cinquante-neuf cinq cents) FC et 60.000 (soixante mille) FC ; un sac du sel iodé de 20 Kg qui coûtait 13.000 (treize mille) FC se négocie actuellement à 13.600 (treize mille six cents) FC.

Les prix de certains autres produits sont, par contre, en baisse, notamment les sacs de haricots, semoule 25 kg, maïs graines 100 kg et cossettes de manioc 100 kg. Ces produits se négocient respectivement à 135 (cent trente-cinq) USD contre 145 (cent quarante-cinq) USD il y a une semaine, 29.000 (vingt-neuf mille) FC contre 29.500 (vingt-neuf mille cinq cents) FC, 100.000 (cent mille) FC contre 110.000 (cent dix mille) FC et 90.000 (quatre-vingt-dix mille) FC contre 95.000 (quatre-vingt-quinze mille) FC.

Par ailleurs, un sac de riz de 50 kg, 10 litres d’huile végétale et un carton de poissons salés de 9 kg observent une stabilité sur le marché kinois. Ils se négocient respectivement à 66.4OO (soixante-six mille quatre cent) FC, 26.400 (vingt-six mille quatre cent) FC et 85.000 (autre vingt-cinq mille) FC.

Selon les femmes commerçantes interrogées à ce sujet, cette situation est liée à une spéculation entretenue par certains opérateurs économiques qui cherchent à faire indûment des bénéfices sur le dos de la population, sous prétexte de la dépréciation du franc congolais par rapport au dollar américain.

Dans la même catégorie