ANP 678 agents électoraux en formation d’enrôlement de fichiers biométriques pour les régions de Tahoua et Agadez AGP Gabon/Projet de la Transgabonaise : «les financements sont déjà bouclés» (Porte-parole de la Présidence) ANGOP Tanzanie: Les Chefs d’État de la SADC signent des accords ANGOP Acidentes de viação causam 182 mortos em Angola ANGOP Jogos africanos: Judo angolano conquista bronze AGP Gabon : Des responsables religieux transmettent un mémorandum pour la réconciliation nationale au Premier ministre ANGOP Le ministre des Relations extérieures à Washington ANG José Mário Vaz promete anunciar seu futuro político nos próximos dias ANG Directores-gerais da TGB e INACEP suspensos das suas funções ANG PRS discorda com correção do caderno eleitoral

L’état d’urgence prorogé dans deux départements de la région de Tillaberi (Ouest)


  26 Mars      39        Société (12470),

   

Niamey, 26 mars (ANP) – Le conseil des ministres a prorogé pour trois mois ce lundi 25 mars l’état d’urgence dans les départements de Tillabéri et de Gothèye , Région de Tillabéri, frontalière du Mali et du Burkina Faso confrontée aux violences extrémistes, peut-lire dans un communiqué du gouvernement.

Ce maintien de cette mesure pour une deuxième période de trois (03) se justifie par la persistance du phénomène de violence dans cette zone, explique-ton.

L’état d’urgence avait été proclamé dans les départements de Tillabéri et de Gothèye par décret le 7 décembre 2018, « pour donner aux autorités administratives et aux Forces de Défense et de Sécurité déployées dans la zone, les pouvoirs nécessaires pour rassurer la population et protéger l’intégrité du territoire nigérien contre la menace terroriste », rappelle le texte.
Depuis 2017, cette mesure concerne plusieurs autres départements de la zone du fleuve et une partie de la région de Tahoua, en butte aux actions ‘’terroristes’’.

Quant à la région de Diffa, frontalière du bassin du lac Tchad, repaire du groupe Boko Haram , elle vit sous ce régime de restrictions depuis 2015. Le gouvernement a récemment levé certaines interdictions sur le poivron et la pêche, deux principales activités économiques locales.

Dans la même catégorie