ANP Arrivée samedi à New York du Président de la République du Niger AIP Les infirmiers de Gagnoa offrent des consultations gratuites aux populations AIP Les motocyclistes de Niakara sensibilisés sur le port de casque AIP L’hôpital Saint Jean Baptiste de Bôdô inaugure sa chapelle AIP Le ministre Sidi Touré conseille la propreté à Béoumi AIP L’évêque d’Agboville invite les Africains à cultiver la vertu de la compassion AIP L’évêque d’Agboville invite les chrétiens à manifester de l’Amour de Dieu AIP Le PSD 2020-2030 de la région du N’zi adopté AIP Les pèlerins de retour de la Mecque célébrés à Béoumi ACP Rassurer les opérateurs économiques

MATAM: LA PLANIFICATION COMMUNAUTAIRE PARTICIPATIVE AU MENU D’UN ATELIER


  16 Juillet      30        Société (13199),

   

Matam, 15 juil (APS) – Un atelier de planification communautaire participative (PCP) a démarré ce lundi à Ourossogui, dans la région de Matam, a constaté l’APS. La rencontre de deux jours est organisée par le Programme alimentaire mondial (PAM) en partenariat avec le P2RS (Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnel dans le Sahel).

La planification communautaire participative (PCP) est une démarche qui permet de développer des plans d’actions dont les activités sont identifiées par les communautés elles-mêmes et définies selon leurs priorités, a expliqué Lena Savelli, directrice et représentante-résidente du PAM au Sénégal.

Ces communautés sont donc associées aux réflexions afin de trouver des solutions appropriées et axées sur les besoins des populations les plus vulnérables, a-t-elle ajouté. ’’On a choisi la région de Matam parce que c’est une région qui reste vulnérable aux effets de changement climatiques, à la malnutrition et à l’insécurité alimentaire, ce qui fait d’elle une région prioritaire pour le PAM’’, a-t-elle indiqué.

La représentante-résidente du PAM au Sénégal a rappelé qu’en 2018 plus de 144 000 personne ont été assistées dans la région de Matam avec des programmes comme l’alimentation scolaire, la création d’actifs durables et des programmes de nutrition pour un coût de 1 milliard 32 millions de frs CFA.

Elle a réitéré que le PAM reste engagé aux côtés du gouvernement du Sénégal dans l’atteinte des Objectifs de développement durable notamment l’ODD2 qui vise à éliminer la faim et assurer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Dans la même catégorie