AIP Des cours de vacances gratuits pour plusieurs centaines élèves à Aboisso AIP Les planteurs d’hévéa d’Oumé encouragés à produire malgré la chute du prix AIP Le guichet emploi jeunes du Hambol ouvert à Katiola AIP La DGI réalise une recette de plus 1000 milliards F FCA au premier semestre 2019 AIP Des campagnes de sensibilisations envisagées pour inculquer la culture de l’impôt aux populations ACP Inauguration d’une borne fontaine à Ngomba Kikusa, dans la commune de Ngaliema AIP Le match SOA-WAC pour le top départ du championnat de ligue 1 AIP La Côte d’Ivoire sera présente à Rabat avec 61 athlètes AIP La date limite du dépôt des dossiers de demande d’agrément d’achat de café-cacao prorogée (Communiqué) ACP Les réformes entreprises par le gouvernement au centre de la 5ème édition du forum Sultani Makutano

Mobilité à Ouagadougou: La Suède s’engage pour des bus compétitifs et sécurisants


  22 Mai      15        Coopération (838),

   

Ouagadougou, 22 mai 2019 (AIB)-La Suède s’est montrée très engagée mardi, à aider le Burkina Faso à se doter de bus compétitifs et sécurisants, alors que l’opinion est présentement révoltée contre la recrudescence des décès accidentels causés par les poids lourds.
«Le gouvernement suédois est très engagé dans la sécurité routière, des solutions pour améliorer la sécurité pour les enfants qui vont à l’école, les étudiants, les travailleurs et pour améliorer le développement économique de la ville de Ouagadougou», a indiqué la représentante de la coopération suédoise Mia Rimby, reçue mardi par le Premier ministre burkinabè Christophe Dabiré.
Le ministre en charge des Transports Vincent T. Dabilgou a affirmé que le projet de mobilité dans la ville de Ouagadougou, va permettre de mettre à la disposition de la commune, des bus modernes, à travers la Société mixte de transport en commun (SOTRACO).
«Il ne faut pas voir le projet en terme simplement de bus. C’est une solution globale qui viendra donner des réponses au problème de la mobilité de Ouagadougou. L’actualité vous la connaissez, il y a un problème de circulation et de règlementation», a précisé le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé.
Le ministre Vincent Dabilgou a soutenu qu’après les orientations reçues du Premier ministre, les travaux vont se poursuivre avec le ministre des Finances pour que d’içi à mai 2020, les retombés du projet soient visibles.
Rappelons que la semaine derrière, M. Béouindé a pris un arrêté limitant la circulation des poids lourds pendant les heures de pointe dans la capitale burkinabè, après la recrudescence des décès accidentels dont ceux de deux adolescentes sur la route de l’école.
Lundi et mardi, des transporteurs ont bloqué des artères de la ville pour exiger la relecture de l’arrêté qu’ils estiment très contraignant.

Dans la même catégorie