ANP Issoufou Alfaga sacré champion de Taekwondo aux jeux Africains de rabat ANP Les membres de la commission des finances du parlement à la direction générale des impôts (DGI) ACAP La Minusca annonce une opération robuste pour le retour des services publics centrafricains au Kilomètre 5 MAP Jeux africains-2019: La Marocaine Soukaina Sahib décroche la médaille d’or ANP Inclusion de la société civile dans le dispositif national de mise en œuvre de l’ITI au centre d’une rencontre à Niamey APS Mbour : la collectivité mandingue prépare la sortie du Kankourang APS KMS 3 : les activités d’IEC officiellement lancées à Thiès APS Macky Sall au sommet du G7 à Biarritz, avant de prendre part au TICAD 7 ANGOP Idriss Déby séjourne à Angola APS Douze communes de Kaolack reçoivent un logiciel de numérisation de l’état civil

Niger: Les ONG et Associations ont investi 2. 296 .545.710 fcfa et créée 2.208 emplois à Maradi en 2018


  25 Avril      38        Economie (6120), Emploi (153), Société (12517),

   

Maradi, 25 avril (ANP) – Les organisations non gouvernementales et association de développement ont investi 2 296 545 710 FCFA.
Cet investissement qui s’est traduit par la mise en œuvre de 5 principaux axes du programme de développement économique et social (2017-2021)
Une synthèse du gouvernorat de la région de Maradi fait ressortir que les 69 rapports présentés par des ONG/ AD réellement exploités ont fait ressortir un investissement de 2.296.545.710 FCFA dans la région de Maradi à travers les cinq (5) axes du PDES contre 1.108.917.680 FCFA en 2017, soit une augmentation de 107%.
En termes d’emplois, ces ONG/AD en ont créée 2.208 dont 652 permanents. En dépit des lettres de rappel de dépôt des rapports, seul 23% ont répondu favorablement Le secrétaire général du gouvernorat de Maradi, M. Soumana Karimou a présidé une réunion de synthèse régionale des rapports annuels 2018 des ONG et Associations de Développement (AD).depuis l’adoption des mesures d’assainissement des ONG/AD par le gouvernement du Niger en septembre 2017, il y a lieu de noter une nette progression de 47% du nombre de rapports déposés par rapport à 2018 à Maradi. Quant au respect du canevas de rapport annuel d’activités des ONG/AD, une progression de 95% a été observée.
Les autres manquements de ces ONG/AD ont été répertoriés. Il s’agit entre autres du non-respect des ONG/AD de leurs propres textes sur la base desquels elles sont reconnues et du cadre juridique adopté par l’Etat ; le déficit de crédibilité des organes exécutifs d’un nombre croissant des ONG/AD ; la difficulté de maitrise sectorielle et géographique des interventions des ONG/AD et le défaut de signature par ces ONG/AD du protocole de mise en exécution qui est un instrument de promotion du partenariat entre acteurs.

Dans la même catégorie