ACP L’ITTIE/international accorde 18 mois à la RDC pour mettre en œuvre les mesures correctives GNA Farmers in UER receive animals under RFJ ACP Les journalistes de Kinshasa informés de l’introduction du nouveau vaccin contre la diarrhée à Rotavirus GNA PfFJs farmers call on government to build capacity of local seed producers GNA Gov’t to include cybersecurity education in school curricular ACP Les anciens membres du cabinet PT-NTIC perçoivent leur prime de rétrocession ACP Arrivée à Mbanza-Ngungu du Président Félix Antoine Tshisekedi GNA Vodafone rebrands Enterprise Unit GNA President cuts sod for construction of Obetsebi-Lamptey Interchange GNA Sales executive gets GHC20,000.00 bail over theft

Niger : L’opposition dépose une motion de censure contre le gouvernement


  24 Juin      89        Société (13979),

   

Niamey, 24 juin (ANP) – Un groupe de 35 députés de l’opposition a déposé ce lundi 24 juin une motion de censure contre le gouvernement du Premier ministre Brigi Rafini pour ‘’réprouver la gestion catastrophique du gouvernement’’, apprend-on de source parlementaire.
Les signataires dénoncent entre autres ‘’la politique de l’exclusion, la gestion patrimoniale et la prédation des ressources nationales, l’imposition de la pensée unique, la corruption cancéreuse, la caporalisation des institutions de la République, le ‘’bâillonnement de l’opposition, de la société civile et de la presse, le clientélisme’’, peut-on lire dans le texte rendu public à l’Assemblée nationale.
Le débat et le vote de la motion de censure n’interviennent que 48 heures après le dépôt, selon la constitution nigérienne qui précise que ‘’lorsque l’Assemblée nationale adoption une motion de censure, le premier remet au Président de la République la démission du Gouvernement’’.
La majorité requise pour l’adoption du texte est de 86 voix alors que le parlement nigérien de 171 membres est dominé par la majorité présidentielle.
L’opposition parlementaire ne compte dans ses rangs que 35 élus.
La motion de censure fait partie des outils – questions, interpellation, commissions de contrôle et d’enquêtes – dont disposent les députés pour le contrôle de l’action gouvernementale.

Dans la même catégorie