GNA Dompim Pepesa chief launches educational fund GNA Workers affected by bank closure must open new accounts- Accountant General GNA Northern Regional Youth Network holds maiden congress MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANP Rendre des décisions judiciaires justes et efficaces en matière de propriété intellectuelle AGP Gabon : Les retraités CNSS résidant en France peinent à rentrer en possession de leurs pensions ANGOP Jeux africains: l’Angola bat le Nigeria ANGOP Basket: L’Angola affronte la République Tchèque ANGOP Le Premier ministre de Sao Tomé travaille à Luanda ANP Issoufou Alfaga sacré champion de Taekwondo aux jeux Africains de rabat

Nigeria : Le déficit en logement estimé entre 17 et 22 millions unités


  22 Juillet      1        Economie (6120),

   

Rabat, 22/07/2019 (MAP)- Le déficit en logement au Nigeria est estimé entre 17 et 22 millions unités, nécessitant un investissement annuel de 16 milliards de dollars, selon le Centre pour le financement du logement abordable en Afrique (CAHF).

Le déficit en logement augmente chaque année de 900.000 unités et nécessitera un investissement annuel de 16 milliards de dollars, ce qui incitera le secteur privé à jouer un rôle important aux côtés du gouvernement pour lutter contre ce déficit, a indiqué le CAHF dans une lettre d’information intitulée « Understanding the Nigerian Market » de juillet 2019.

La demande du logement abordable au Nigeria continue d’accroitre plus vite par rapport à l’offre surtout dans les zones urbaines de Lagos, Port Harcourt et la capitale Abuja, relève le Centre.

« Pour remédier à la pénurie de logements abordables, les principaux acteurs du secteur, y compris les banques hypothécaires, les institutions de financement et les promoteurs, travaillent ensemble de manière plus structurée pour renforcer le secteur du financement du logement au Nigeria », a indiqué le CAHF, citant l’amélioration de l’accès au financement pour la basse classe comme le plus grand défi.

Le Nigeria connaît une urbanisation rapide de 4,9% avec un taux de croissance démographique annuelle de 2,6%, et on prévoit que 75% de la population vivra en zone urbaine d’ici 2050.

Dans la même catégorie