ACAP Le président Touadéra lance les travaux de construction d’une base logistique pour l’armée centrafricaine AGP Boké-circulation : La voirie urbaine dans un état de dégradation poussée ! AGP Guinée forestière : la circulation routière interrompue entre Yomou et Nzérékoré AGP Boké-Education : Le Ministre des Mines Offre des cadeaux aux lauréats des examens nationaux AGP Boké : la 2ème édition du FOJEK parle du Développement Communautaire et la création des richesses GNA MMDAs urged to take keen interest in the success of GPSNP GNA Government to upgrade Binaba Health Centre to PolyClinic GNA Bank of Ghana revokes licences of 23 Savings and Loans Companies APS Le retard des pluies ’’ne va pas considérablement affecter l’hivernage’’ (ministre) MAP Somalie : Quatre terroristes d’Al-Shabaab, dont une femme, abattus à Mogadiscio (police)

Participation du ministère des Transports à la conférence de l’économie bleue du 26 au 28 prochain à Nairobi


  23 Novembre      22        Economie (6086),

   

Kinshasa, 23 Nov.2018 (ACP)-Les préparatifs de la participation de la synergie des femmes congolaises, regroupées au sein de la structure dénommée « WIMA » (Women in maritime african), œuvrant au ministère des Transports et communications, à la conférence de l’économie bleue durable prévue du 26 au 28 novembre 2018, à Nairobi au Kenya, évoluent normalement, a appris l’ACP vendredi, d’une source émanant de ce ministère.

Placée sous le thème : « L’économie bleue et programme de développement durable à l’horizon 2030 », ce forum donnera l’occasion aux pays en développement, d’une part et ceux qui sont développés, d’autre part, d’examiner, notamment les priorités relatives à la mise en place d’une économie bleue durable, les difficultés qu’elle pose et sa contribution à la mise en œuvre du Programme de développement à l’horizon 2030, plus précisément dans le secteur de la sécurité et sûreté maritime.

Pour marquer une présence remarquable et capitaliser positivement leur participation à ces assises, les forces vives féminines venues de tous les secteurs de Transports de la République démocratique du Congo (RDC), ont effectué une visite d’inspection dans différents ports fluviales de Kinshasa.

Conduite par Mme Caroline Mawadji, ancienne directrice générale des Lignes maritimes congolaises (LMC), cette délégation a échangé des vues avec les agents de l’Etat commis à la surveillance de ces ports sur l’amélioration des conditions de leur travail, la nécessité de la modernisation de ces infrastructures aéroportuaires et l’installation d’un dialogue social dans les milieux des marins.

Selon la source, l’Economie bleue concerne les océans et les eaux intérieures comme espace de développement durable. Elle comporte plusieurs composantes dont les industries maritimes traditionnelles que sont la pêche, le tourisme et les transports maritimes, et aussi des activités nouvelles telles que l’aquaculture, les activités extractives sur les fonds marins, la biotechnologie marine et la bio prospection.

Pousser les gouvernements africains à se pencher sur la question de l’économie bleue aux fins de la création durable de richesses, formuler des stratégies et des plans pour exploiter le domaine maritime africain et enfin recenser les difficultés rencontrées dans la protection du milieu marin et le phénomène de la piraterie dans les océans, tels sont les résultats attendus de ce forum, conclue la source. ACP/Kayu/KGD

Dans la même catégorie