APS Fatick : incinération de faux médicaments et du chanvre indien APS L’accompagnement des jeunes au menu de la 43ème assemblée du clergé APS Fatick : de la drogue et d’autres produits illicites parfois saisis sur des véhicules administratifs et agents de l’etat (cheffe) APS le G7 réaffirme son engagement et sa disponibilité en faveur d’un dialogue social de qualité APS Négociations avec les enseignants : Mamadou Talla s’engage à respecter « ses’’ engagements AGP Boké : le Consortium SMB-Winning indemnise 102 personnes à plus de 8 milliards GNF AGP Conakry/Vers les élections législatives 2019 : les acteurs du comité inter-parties (CIP) en conclave GNA Safe Delivery App introduced to reduce maternal mortality GNA Invest in Africa, CIPS to enhance Procurement Skills of 50 SMEs GNA Farmers in Lawra Municipal welcome improved seed varieties

Plaidoyer pour la prise en charge des victimes des inondations de Boma


  17 Août      11        Environnement/Eaux/Forêts (1251),

   

Kinshasa, 17 août (ACP) – L’implication du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, est sollicitée dans la résolution des problèmes des victimes en 2015 et 2016 des inondations qui avaient causées la mort de plus de 200 concitoyens riverains des rivières Kalamu, Mbangu et Sindi, à Boma au Kongo central, indique un document du député provincial du Kongo central, Alain Mambimbi Wan reçu samedi à l’ACP.

Selon la source, les rivières Kalamu, Mbangu et Sindi qui traversent la ville Boma d’Est à Ouest ont perdu leur profondeur à cause de l’élargissement de leurs lits, de l’ensablement et du manque d’entretien depuis plusieurs années, soulignant qu’à chaque grande pluie, les eaux de Mbangu et Sindi associées aux eaux fluviales convergent vers la rivière Kalamu causant souvent des inondations qui provoquent le déplacement massif des populations riveraines habitant le quartier Mbangu, Sinaï et KM3, indique la source.

Le gouvernement central, ajoute la source, ayant été saisi des dégâts causés par les eaux des pluies en décembre 2016, avait dépêché une délégation de ses membres pour palper les réalités sur le terrain.

A cette occasion, note ce député provincial, le gouvernement central avait promis notamment la construction d’une nouvelle cité moderne pour délocaliser les familles victimes, le curage régulier de tous les collecteurs et autres réseaux d’évacuation des eaux pluviales de la ville tel que le prévoit l’ordonnance n° 71-079 du 26 mars 1971 définissant l’action de l’Etat en matière de réseaux d’eaux pluviales et usées.

Le député provincial s’est dit qu’à l’approche de la saison des pluies, la population de sa circonscription électorale, vivant comme un peuple nomade, s’inquiète pour son avenir à cause de ce danger toujours permanent qui la guette en cas de fortes pluies.

« C’est dans ce contexte que je sollicite l’implication personnelle du Chef de l’Etat pour la concrétisation des mesures qui avaient été annoncées par le gouvernement central en décembre 2016 », note le député provincial dans ce document. ACP/Fng/May

Dans la même catégorie