APS Sénégal: Les importations se sont relevées de 60.6% en juillet (ANSD) APS Sénégal : Les exportations en hausse de 43.6% en juillet (ANSD) APS Sénégal: La problématique de la santé mentale au menu d’un CRD APS FONDS VERT CLIMAT : DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE FATICK INITIENT (SÉNÉGAL) APS DROITS D’AUTEUR ET DROITS VOISINS : UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION DE LA SODAV APS Sénégal: DES ÉQUIPEMENTS OFFERTS À DES ASSOCIATIONS SPORTIVES DE LA RÉGION DE MATAM AIP Côte d’Ivoire: Des étudiants ivoiriens de l’EAMAU reçoivent leurs parchemins AIP Côte d’Ivoire: Deli Mamadou, coordonnateur départemental du RHDP à Biankouma AIP Côte d’Ivoire: Le préfet de Dimbokro appelle à la mobilisation pour faire de la visite du président Ouattara « un véritable succès » AIP Côte d’Ivoire: Plusieurs infrastructures en réhabilitation à Dimbokro

RDC : 18 civils tués dans deux attaques des rebelles des ADF dans le nord-est


  7 Décembre      44        Photos (3498), Securité (1150),

   

Kinshasa, 07/12/2018 (MAP) – Dix-huit civils ont trouvé la mort dans deux attaques des rebelles ougandais des ADF, jeudi à Beni au Nord Kivu, situé au nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), rapporte vendredi la radio onusienne Okapi.

La première attaque est intervenue jeudi matin à Mangolikene, dans la vallée du Graben à environ 15 kilomètres du Nord Est de la ville de Beni, lorsqu’un groupe de rebelles ADF a pris pour cible des cultivateurs qui se trouvaient dans leurs champs, tuant 13 civils, souligne la même source citant des sources de la société civile.

Ce bilan a été confirmé par les sources militaires qui précisent toutefois que Mangolikene se trouve dans la zone interdite d’accès à la population par les FARDC pour des raisons opérationnelles contre l’ADF.

Le même groupe armé a mené une autre attaque dans la nuit de jeudi à Paida, un quartier périphérique de la commune Rwenzori dans la ville de Beni, tuant 5 civils dont une femme et un enfant et blessant deux autres, selon les sources locales et de la société civile.

Les corps de certaines victimes de ces attaques sont déjà à la morgue de l’hôpital général de Beni.

D’après des sources hospitalières, une vive tension était observée sur place à cause de la colère de la population et des membres des familles des victimes.

Dans la même catégorie