AGP Guinée/Politique : Poursuite des consultations nationales APS LA MUTATION DE L’APS EN SOCIÉTÉ NATIONALE EST UNE « ÉVOLUTION MAJEURE’’, SELON SON DG APS PLAIDOYER POUR UNE APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION RÉGISSANT LE MÉTIER DE GUIDE TOURISTIQUE APS SURPOPULATION CARCÉRALE : LES POUVOIRS PUBLICS SONT EN TRAIN DE CHERCHER DES SOLUTIONS (MINISTRE) APS LE SÉLECTIONNEUR DU BRÉSIL CONVOQUE SES VEDETTES POUR AFFRONTER LES LIONS ET LE NIGERIA APS UN PROJET DE PLUS DE 300 MILLIONS DE FRANCS POUR ACCOMPAGNER 100 JEUNES PORTEURS DE PROJETS APS LE MÉMORIAL DE GORÉE, « UN PUISSANT INSTRUMENT DE PROMOTION DE LA RENAISSANCE CULTURELLE EN AFRIQUE’’ (MINISTRE) GNA Students urged to help fight corruption GNA « It will be unwise to expunge any portion of the amended statutes » – Dr. Amoah GNA Sissala East Assembly procures furniture for basic schools

RDC: La DGM accorde deux mois aux étrangers en séjour irrégulier en RDC pour se mettre en ordre


  26 Mai      91        Migration (219),

   

Kinshasa, 26 mai 2019 (ACP).- La Direction générale de migration (DGM) a donné deux mois aux étrangers en séjour irrégulier en RDC, pour se mettre en règle vis-à-vis de l’État congolais, avant le lancement le 17 juillet 2019, de l’opération de contrôle, a déclaré à la presse, le directeur général de la DGM, Roland Kashwantale Chihoza. « Ces expatriés doivent compléter leurs dossiers conformément à la loi relative à la police des étrangers, à savoir « apporter la preuve de résidence personnelle, tout en sachant qu’aucune pratique de colocation n’est tolérée… », a souligné Roland Kashwantale Chihoza, ajoutant qu’ils doivent aussi « justifier des revenus suffisants pour couvrir leur séjour » en RDC.

Pour le numéro 1 de la DGM, « cela va permettre d’éviter les évasions fiscales et cela va permettre à l’État d’avoir les moyens de contrôle parce qu’au-delà de la rémunération des étrangers, a-t-il précisé, il y a les implications d’ordre fiscal ».

A une question, Roland Kashwantale a fait savoir que la communauté ouest-africaine, est l’une des communautés qui posent problème tout en soutenant que la DGM va les amener à régulariser  leur situation. La DGM, indique-t-on, est aussi engagée dans la protection de l’emploi réservé aux nationaux. Ces derniers mois, des ressortissants asiatiques trouvés en situation irrégulière ont fait l’objet d’expulsions.

Roland Kashwantale a été promu, le 2 février 2019, directeur général de la DGM, en remplacement de  François Beya qui a été nommé conseiller spécial en matières de sécurité du Président de la République, Félix Tshisekedi.

Dans la même catégorie