ACP Ebola : 2.927 cas avec 1.961 décès et 877 guérisons enregistrés au Nord-Est de la RDC jusqu’au 21 août ACP La production d’arachides augmentée de 32.673 tonnes entre 2010-2015 ACP Reprise du flux migratoire à la frontière de la Ruzizi entre le Rwanda et la RDC ACP Plaidoyer pour la relance des travaux de la Centrale hydroélectrique de Katende ACP Le secrétaire général de l’ONU en visite bientôt dans l’Est de la RDC ACP MCPD pour la gratuité de l’éducation de base en RDC ACP L’éducation demeure le meilleur héritage à léguer à la jeunesse, selon Emery Okundji ACP Jeanine Mabunda échange avec les caucus des députés du Sud-Kivu et Maniema sur Ebola et l’insécurité AGP Gabon : La CEEAC en possession de son nouveau siège ANGOP Basketball: Angola face Czech Republic

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  18 Octobre      23        revue de presse (320),

   

Rabat, 18/10/2018 (MAP) – Le classement 2018 des économies africaines les plus compétitives, la lutte contre la malnutrition en Côte d’Ivoire, les résultats du premier tour des législatives au Gabon et la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation, sont les principaux sujets à la Une des journaux africains parus jeudi.

Au Sénégal, +L’AS Quotidien+ s’attarde sur le classement 2018 des économies africaines les plus compétitives, relevant que le Sénégal affiche un indice de compétitivité inférieur à la moyenne mondiale, d’après le rapport de World Economic Forum (WEF) sur les économies les plus compétitives à travers le monde.

Le Sénégal occupe la 14è place en Afrique subsaharienne et le 113è rang au niveau mondial avec un score de 49, fait savoir le journal, soulignant que c’est la faiblesse des institutions mises en place ainsi que l’inadéquation des politiques publiques qui expliquent l’absence de compétitivité des économies des pays d’Afrique de l’Ouest.

Sur un autre plan, +Enquête+, qui titre à sa Une « Présidentielle 2019 : Wade faiseur de rois », rapporte que l’électorat du Parti Démocratique Sénégalais (PDS/opposition) pourrait être la clé de voûte de la prochaine présidentielle.

« L’électorat du PDS, à l’orée de l’élection présidentielle de 2019, fait l’objet de toutes les convoitises. Même décimé, le PDS reste ainsi une formation qui attire », note le journal, relevant qu’aux yeux de nombre de candidats à la prochaine présidentielle, le PDS se présente comme le partenaire idéal, l’allié indispensable pour renverser l’ogre Benno Bokk Yaakaar (BBY/coalition présidentielle).

En Côte d’Ivoire, +Fraternité Matin+ rapporte que le gouvernement ivoirien a fait de la lutte contre la malnutrition, une priorité nationale.

Mardi, à l’occasion de la 38ème Journée mondiale de l’alimentation, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly a souligné l’augmentation régulière des productions avec un taux moyen de croissance annuelle de 11,5% pour les cultures vivrières, faisant passer la production globale de vivriers de 12 millions de tonnes en 2011 à 18 millions de tonnes en 2017.

Selon le ministre, la sécurité alimentaire des populations s’est améliorée et le taux de pauvreté en milieu rural a enregistré une forte baisse passant de 62,5% en 2008 à 56,8% en 2015.

Sur un autre registre, +L’Inter+ indique que les Allemands veulent investir en Afrique, mais ils attendent de voir certaines conditions remplies pour lesquelles ils ne cachent pas leurs attentes des gouvernements et des hommes d’affaires du continent.

A l’occasion d’un stage d’immersion organisé à Berlin par la Fondation Konrad Adenauer pour une délégation de trois Etats africains, des personnalités et des hommes d’affaire de ce pays ont exposé clairement la politique de l’Allemagne pour l’Afrique.

Une politique, qui s’inscrit dans un partenariat d’égal à égal en conformité avec le « changement de perspectives de l’Union européenne » envers ce continent. Les hommes d’affaire de ce pays font des conditions de stabilité et de transparence des préalables très déterminants avant de se décider à aller à l’aventure sur le continent noir.

Au Gabon, +l’Union+ revient sur les résultats du premier tour des législatives, écrivant dans ce sens que sonnés par les résultats du premier tour (un seul élu) et amers devant les conditions de déroulement de cette consultation, l’Union nationale (UN) et le Rassemblement héritage et modernité (RHM) ont tenté, hier, de remobiliser les électeurs, appelant par la voix de leurs dirigeants à un « sursaut patriotique » pour sauver ce qui peut l’être.

Pour la publication, les deux formations de l’opposition, parties en tandem lors de ces élections, ne comptent que 13 candidats en ballotage pour le second tour.

Sur le même registre, le journal souligne que dans le naufrage de l’opposition, les Démocrates, qui participaient à leur premier scrutin, ont réussi à surnager en faisant élire trois députés au premier tour des législatives auxquels pourraient s’ajouter quelques autres vu que treize de leurs candidats sont en ballotage.

En économie, la presse qui cite la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI), indique qu’au premier semestre 2018, les ventes gabonaises à destination de ses dix principaux clients ont enregistré une hausse de 12,6%, passant de 1029,6 milliards de FCFA en juin 2017 à 1159,8 milliards de FCFA en juin 2018.

Et d’expliquer que cette évolution est portée essentiellement par la demande de la Chine (26,5%), de l’Inde (7,9%), de l’Indonésie (7,7%), de la Malaisie (7,5%) et de la Grande Bretagne (7,3%), en relation avec les ventes du pétrole brut qui représente 77,1% des exportations du Gabon.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le Ghana se joint à des centaines de pays du monde entier pour célébrer la Journée mondiale de l’alimentation de cette année à Nsawam, dans la municipalité d’Akuapem Sud, dans la région de l’Est, sous le thème « Un monde sans faim d’ici 2030 est possible ».

La célébration de la journée favorise la prise de conscience et l’action à l’échelle mondiale pour les personnes souffrant de la faim et la nécessité d’assurer la sécurité alimentaire et des régimes alimentaires nutritifs pour tous, souligne la publication, ajoutant que cette journée est célébrée pour la réalisation de l’Objectif de développement durable (ODD) 2, qui consiste à éliminer la faim d’ici 2030.

Son confrère, +Ghanaian Times+ écrit que le ministère du Développement des entreprises et du Plan national pour l’entreprenariat et l’innovation (NEIP) a lancé le Ghana Online Mall, qui permet aux startups et aux entrepreneurs d’accéder au financement et aux marchés internationaux.

La plate-forme électronique, financée par le gouvernement, permettra aux entrepreneurs de commander des produits ou services certifiés, précise la publication.

Dans la même catégorie