ANP Le pipeline international export du Niger-Bénin ANP Lancement mardi à Koulélé (Diffa) des travaux de construction du Pipeline Niger-Benin pour quelques 4 milliards de dollars US NAN NDLEA boss emerges 1st vice chairman of drug enforcement agencies in Africa ANP Le premier ministre et le patronnât pour la continuité du service des transports sur certains axes routiers dégradés ACAP Célébration à Bangui de la 130ème journée internationale de la démocratie ANP La grande muraille ou le « Garou » à la chinoise MAP Session à Libreville du Comité des pêches pour l’Atlantique Centre Est avec la participation du Maroc MAP Biennale de Luanda : L’Angola ouvre ses bras à la paix et accueille la première édition du Forum panafricain pour la culture de la paix NAN UNICEF, EU-MNCHN improves immunisation to 84 % in Kebbi –ES MAP Le Professeur marocain Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l’Investisseur arabe

SAMBA NDIOBÉNE KA PROMET DE RENFORCER LES SERVICES VÉTÉRINAIRES DE TAMBACOUNDA


  22 Avril      22        Economie (6467), Société (13126),

   

Dakar, 22 avr (APS) – Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobéne Ka, a fait part dimanche de sa volonté de renforcer les services vétérinaires de la région de Tambacounda en matériels et médicaments pour faire face à la peste équine et à la gourme équine.

Dans la région de Tambacounda, sur un effectif de 60 500 têtes d’équidés, plus de 11 600 cas ont été enregistrés.

Quelque 286 animaux sont morts soit un taux de 0, 46 %.  ’’Nous allons prendre des dispositions pour renforcer le service vétérinaire et au-delà renforcer les services départementaux en lots de matériels et de médicaments’’, a indiqué le ministre de l’Elevage qui effectuait, dimanche, une visite dans les localités de Sinthiou Malem (Tambacounda), Khoutiaba et Méréto (Koumpentoum).

Samba Ndiobéne Ka a souligné que cette maladie contagieuse, mais très rarement mortelle, doit être le combat de tous.

’’Cette maladie est présente dans presque tous les villages dans cette zone de Koumpentoum’’, a-t-il dit précisant le volet important de surveillance qui a été lancé et la stratégie de traitement rapide des cas identifiés.

Au total, 135 morts d’équidés ont été constatés dans le département de Koumpentoum et 138 dans celui de Tambacounda.

Selon le ministre de l’Elevage, il est important de prendre les dispositions nécessaires pour mettre un terme à cette maladie vu le rôle des équidés.  Il a aussi suggéré l’enfouissement des cadavres ou leur incinération pour éviter la propagation de l’épidémie.

Samba Ndiobéne Ka a demandé aux éleveurs de souscrire à l’assurance agricole. ’’J’invite les éleveurs à aller dans le sens de l’assurance agricole.

Il est temps de changer de méthodes et de pratiques. L’idéal serait d’indemniser en cas de sinistre mais les ressources sont limitées. Nous devions changer de méthode pour s’en sortir’’, a-t-il fait savoir.

SDI/OID

Dans la même catégorie