APS ABDOULAYE DIOP SALUE ‘’L’AURA MORALE ET SPIRITUELLE’’ DE SAMBA DIABARÉ SAMB APS FATICK : RISQUE DE RUPTURE DE LA CHAINE D’APPROVISIONNEMENT DES MÉDICAMENTS DE LA PNA (RESPONSABLE) APS ABOULAYE DIOUF SARR SUR LE CHANTIER DU CENTRE DE SANTÉ DE AGNAM-CIVOL AGP Guinée/Syndicats : Des versions croisées sur les violences de Mamou AGP Kérouané -Agriculture : Joie et Espoirs à la campagne agricole 2019 AGP Dubréka-Infrastructures : Des pistes dégradées dans la commune rurale de Khorira GNA All roads will be made motorable- Professor Adei GNA Corruption can destroy all our efforts – Kpodo GNA NDC Volta inaugurates Zongo Caucus working committee ACP La RDC renouvelle les engagements de la Charte des Nations Unies

SENSIBILISATION SUR L’USAGE INAPPROPRIE DES ANTIBIOTIQUES A LA FACULTE DES SCIENCES DE SANTE DE L’UK


  17 Juin      21        Santé (1907), Société (13194),

   

Lomé, 17 juin (ATOP) – Une sensibilisation sur l’usage excessif des antibiotiques a eu lieu, le jeudi 13 juin à l’Université de Kara (UK) à l’intention des médecins des formations sanitaires de la Kara, des étudiants issus des écoles paramédicales, ceux de l’Institut Supérieur des Métiers de l’Agriculture (ISMA) ainsi que des éleveurs.
Cette rencontre est placée sous le thème « Acteurs de santé humaine, de santé animale et de l’environnement, ensemble luttons contre un usage inapproprié des antibiotiques ». Elle a été co-initiée par la Division des laboratoires du ministère de la Santé et la Faculté des Sciences de Santé (FSS) de l’Université de Kara (UK) avec le soutien financier de Centers For Disease Control and Prevention (CDC) des Etats Unies d’Amérique à travers le projet Global Health security Agenda. Elle s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale de sensibilisation sur la Résistance aux Anti-Microbiens (RAM) au Togo.
Cette rencontre a pour objectif de sensibiliser les acteurs de la santé et la population sur les dangers de l’usage excessif ou inapproprié des antibiotiques. Il s’agit également de les faire connaître et comprendre les causes de la résistance aux antibiotiques.Les participants ont suivi une projection  axée sur la problématique de la résistance aux antibiotiques. Ils ont été aussi éclairés sur la résistance aux antibiotiques en médecine humaine : cas du Togo et sur la consommation des antimicrobiens dans le monde animale.
Le professeur de Microbiologie à la Faculté des Sciences de Santé à l’Université de Lomé, Salou Mounerou a souligné que les antibiotiques sont des substances qu’il ne faut pas utiliser abusivement et comme leur nom l’indique, ils s’opposent à la vie de microorganismes et leur utilisation devrait faire recours à des textes de laboratoire. Il a fait savoir que l’utilisation de ces antimicrobiens sans trop tenir compte de phénomène de la résistance est devenu aujourd’hui un problème de santé de portée mondiale et si rien n’est fait d’ici  2050,  la génération à venir fera face à des infections incurables.
S’agissant des alternatives, Prof Salou a relevé qu’il faut faire  bon usage et aussi valoriser tous ce qui est médecine traditionnelle surtout des substances d’activités antimicrobiennes. Pour lui, le commerce extensif et les déplacements importants des personnes, de bétail et de produits alimentaires à travers l’Afrique est le seul foyer épidémique impliquant un microorganisme résistant. C’est pourquoi, dit-il, il est nécessaire que toutes les régions d’Afrique soient  bien préparées avec des stratégies adéquates pour lutter contre la RAM.
Le directeur régional de la Santé de la Kara, Agoro Sibabi a félicité le doyen de la FSS pour l’organisation de cette rencontre qui s’inscrit dans la droite ligne des initiatives des institutions internationales qui ont fait de l’usage excessif ou inapproprié des antibiotiques une priorité. Il a remercié les partenaires qui ne cessent d’accompagner le Togo en matière de la santé humaine et animale. M. Sibabi a convié les acteurs impliqués dans cette lutte à plus de sérieux pour une utilisation prudente des antibiotiques.
Le doyen de la Faculté des Sciences de Santé (FSS) de l’Université de Kara (UK), Azoumah Déladem s’est réjoui de la tenue de cette sensibilisation qui permet de mieux expliquer l’utilisation inadéquate de la RAM. Il a exprimé sa gratitude aux partenaires qui soutiennent de diverses manières l’UK dans son plan d’action stratégique en matière de la qualité de la formation.

ATOP/BAK/OAF

Dans la même catégorie