ANP Niger: Les inondations ont causé plus de 23.000 sinistrés dans la région de Diffa (Parlementaire) APS Les agences de presse d’Afrique invitées à avoir leur propre « manière » de traiter l’actualité africaine ANP Niger: Le Président Issoufou lance les travaux de la 5ème Réunion des Ministres ACP de la Culture ANP Niger: Le gouvernement rehausse le quota des femmes ANP Orange Niger devient désormais Zamani Com S.A.S ANP Niger: Le Gouvernement adopte le projet de loi déterminant les principes fondamentaux relatifs à l’insertion des Personnes Handicapées ANP Niger: Le gouvernement institue le travail d’intérêt général ANP Niger: Dissolution du Conseil municipal de Djado GNA Ghana: Ayawaso North MP awards scholarship to students GNA Ghana: World Bank supports Ghana to promote reading proficiency

UN ACTEUR PRÉCONISE « LE CULTE DU TRAVAIL » POUR L’ÉMERGENCE DU PAYS


  11 Février      16        Economie (6859),

   

Dakar, 11 fév (APS) – Le coordonnateur de la plateforme Banlieue émergente, Oumar Ndoye, a insisté lundi à Pikine (banlieue de Dakar) sur la nécessité d’inculquer aux populations ’’le culte du travail’’ pour accélérer le processus d’émergence du pays. « Il faut pousser le Sénégal vers l’émergence, le développement. Et je pense qu’il faut travailler dur pour y arriver. Il faut inculquer aux populations le culte du travail comme cela s’est fait dans les pays développés ou émergents. On doit accélérer le processus de développement du pays », a-t-il notamment indiqué dans un entretien avec l’APS. La plateforme Banlieue émergente regroupe des réseaux de femmes, des jeunes et des acteurs de la société civile apolitiques. La structure est présente dans les départements de Pikine, Guédiawaye, Rufisque et Parcelles assainies dans le département de Dakar. M. Ndoye a suggéré aux autorités étatiques de travailler à réduire les distances notamment en rapprochant les régions, les villes grâce aux infrastructures routières. « Ainsi on arrive à créer le développement », a estimé le coordonnateur de Banlieue émergente. « Il faut créer des opportunités un peu partout, ce qui va contribuer à fixer les populations dans leur terroir et éviter ainsi l’émigration clandestine avec ses multiples conséquences », a-t-il indiqué. « Maintenant, on ne peut pas tout faire, le développement est un processus qu’il faut suivre et le Sénégal est dans la voie », a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie