ANP Niamey accueillera la 5ème Conférence des Ministres de la Culture des pays ACP (Ministre) AIP Les populations riveraines de la Bia à Aboisso sommées de quitter les zones à risques GNA Government to provide GHC34million for research to support agriculture GNA Public education on fire service operations must be intensified -Interior Minister GNA Senegal wins 2019 WAFU Championship GNA Help improve the economy with your skills and ideas AIP Des femmes de médias africains renforcent leurs capacités sur le leadership féminin AIP Arrivée à Abidjan du président rwandais Paul Kagamé AIP Du matériel didactique offert à des écoles primaires au Togo LINA Liberia, Guinea Sign Implementation Accord On Mining Deal

Un exercice militaire conjoint franco-ivoirien à Odiénné


  11 Septembre      16        Militaire (219),

   

Abidjan, 11 sept (AIP) – Un exercice militaire conjoint impliquant des éléments des Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) et des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) se déroulera à Odiénné, de jeudi à mardi, a appris l’AIP auprès du commandement local.

La manœuvre s’inscrit dans le cadre de la coopération militaire opérationnelle entre Abidjan et Paris et permettra aux militaires français et ivoiriens de s’entraîner de manière conjointe, comme cela se fait régulièrement.

Un détachement, côté français, et deux sections des FACI, l’une en provenance du BSNO d’Odiénné et l’autre du 4ème bataillon de Korogho, y prennent part. L’exercice sera déployé sur rayon de 50 Km, côté sortie Nord d’Odiénné. Il permettra de renforcer les capacités opérationnelles des soldats ivoiriens qui y sont engagés, notamment en matière de protection de certaines personnalités et de fouille de véhicules.

Des exercices de tirs seront exécutés éventuellement, a informé en outre le commandement d’Odiénné tout en appelant les populations à éviter de céder à la panique.

« C’est juste des exercices militaires au profit de nos forces. Une formation qui va participer à nos actions vis-à-vis des populations. Elles n’ont pas à s’inquiéter outre mesure même si elles entendent des tirs (à l’arme de guerre). Qu’elles vaquent tranquillement à leurs occupations », a rassuré le commandant du BSNO, Lieutenant-Colonel, Kouakou Kouamé.

kg/kam

Dans la même catégorie