AIP Des femmes juristes et le HCR sensibilisent sur l’apatridie à Zébizékou AIP Les élèves-maîtres contractuels du CAFOP d’Aboisso instruits sur les droits et obligations du fonctionnaire AIP Le NDI va soutenir la CEI pour le succès des élections de 2020 (Communiqué) AIP Le ministre des Sports reçoit son dossard n°00001 pour le Handimarathon d’Abidjan (Communiqué) MAP Le Maroc et l’Afrique du Sud officialisent la normalisation de leurs relations (Presse sud-africaine) ANGOP Futsal: Definida selecção para « operação » Zâmbia ANGOP Angolano vence primeiro jogo da pré-época na NBA ANGOP Malanje: FAO defende estratégias de reforço da segurança alimentar ANGOP Artistas angolanos expõem na Feira de Artes de Paris MAP Une nouvelle page s’ouvre dans les relations maroco-sud-africaines

Une réflexion sur le financement pour réhabiliter des sites touristiques 


  20 Septembre      10        Finance (398), Travaux publics (107),

   

Dakar – Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, appelle à une réflexion sur les sources de financement de la réhabilitation des sites touristiques ‘’face aux urgences d’un pays en construction ».

« Il reste entendu que le seul potentiel bailleur est l’Etat, mais aujourd’hui il est important, face aux urgences d’un pays en construction, que nous réfléchissions ensemble pour voir comment on peut innover les sources de financement de la réhabilitation des sites touristiques », a-t-il déclaré.

M. Abdoulaye Diop s’exprimait, jeudi, à la fin d’une visite à l’île de Gorée, suivie d’un comité local spécial de développement sur le tourisme.

« Le coût de la réhabilitation de ces sites est dispendieux, mais il faut le faire parce que si on a 600.000 touristes qui viennent à Gorée, c’est parce qu’on a des sites touristiques réhabilités et un produit touristique à montrer aux visiteurs de l’île », a-t-il expliqué.

« Nous partageons avec vous votre vision sur le devenir de Gorée et ensemble nous allons faire de l’île un lieu réhabilité et agréable qui va profiter aux citoyens du monde », a-t-il dit au maire de Gorée, Me Augustin Senghor.

M. Abdoulaye Diop a aussi salué « la collaboration des services techniques avec la commune de Gorée, l’UNESCO et les différents partenaires financiers qui ont engagé plusieurs actions pour la sauvegarde de l’île ».

Dans la même catégorie