ACP La RDC renouvelle les engagements de la Charte des Nations Unies ACP Sept nouveaux cas confirmés d’Ebola dont un agent de santé notifiés vendredi au Nord-Kivu et en Ituri ACP Des éclaircissements sur la nécessité de l’introduction du 2ème vaccin contre le virus Ebola en RDC ANGOP Report du jugement de  »Zeno » dos Santos ANGOP La Commission mixte Angola/Rwanda se réunira fin 2019 ANGOP Chef de l’Etat angolais en route pour New York Map Communiqué du Cabinet royal GNA MTN begins construction of 600-bed girls’ dormitory for TAMASCO GNA Parts of Tumu–Bolga trunk road washed away by flood

Une réponse rapide et adaptée s’avère cruciale pour contenir l’impact de l’épidémie de rougeole en RDC, selon MSF


  17 Août      15        Santé (1907),

   

Kinshasa, 17 août, (ACP) – L’épidémie de rougeole déclarée le 10 juin dernier en RDC, nécessite une réponse rapide et adaptée pour contenir son impact sur les populations notamment les enfants, a alerté Karel Janssens, Chef de mission de Médecins sans frontières en RDC, dans un communiqué de presse parvenu samedi à l’ACP.

«Sur le terrain on constate l’absence d’acteurs et un manque flagrant d’assistance nécessaires », a-t-il poursuivi, alors que cette épidémie est la plus meurtrière que la RDC ait connue depuis 2011-2012. Entre janvier et début août 2019, elle a infecté plus de 145. 000 personnes et entrainé 2.758 morts.

Malgré l’ampleur de l’épidémie, il y a un manque alarmant d’acteurs et de fonds pour répondre à cette crise, car seulement 2,5 millions de dollars américains ont été mobilisés sur les 8,9 millions requis pour le plan de réponse du Cluster santé. Le contraste avec l’épidémie d’Ebola à l’est du pays qui attire multiples organisations et de centaines de millions de dollars est frappant, note la source.

MSF combat cette épidémie à travers ses projets réguliers et des interventions d’urgence dans 13 provinces du pays, aux cotés des équipes locales du ministère de la Santé. Depuis le début de l’année 2019, les équipés MSF ont vacciné 474. 863 enfants de 6 à 9 mois et 27.439 patients ont bénéficié de la prise en charge médicale.

Plus récrément, MSF a déployé ses équipes dans les nouvelles zones comme la province du Mai-Ndombe, à l’ouest de la RDC. Une autre équipe d’urgence intervient pour limiter l’expansion de l’épidémie dans les zones de santé situées le long de la rivière Kasa,ï précisément à Kwamouth, à Bolobo ainsi qu’à Nioki.

Pour Pierre Van Heddegem, coordinateur terrain de l’équipe d’urgence rougeole de MSF, « le simple fait d’acheminer les vaccins jusqu’au point où les enfants doivent être vaccinés est une tâche énorme. Nous devons garder les vaccins au frais et cela implique la mise en place de la chaine de froid. Pour cela, il faut des frigos, des générateurs, du carburant et des moyens de transport rapides et aussi un système de maintenance ».

Pour lui, plusieurs zones de santé ne bénéficient d’aucun soutien des autres organisations, malgré des besoins évidents. La rougeole est une maladie virale extrêmement contagieuse pour laquelle aucun traitement spécifique n’existe. Le seul moyen de lutter contre cette épidémie est la vaccination et le traitement symptomatique, rappelle-t-on. ACP/Fng/May

Dans la même catégorie