- FAAPA FR - https://www.faapa.info -

Fête du 08 mars : ‘’si une femme a l’autonomie économique, elle n’acceptera pas qu’on marie sa fille de 14 ou 15 ans’ ’dixit le Pr. Alpha Condé

Conakry, 08 mars(AGP) – Le président de la République, Pr Alpha Condé a présidé, vendredi, 08 mars 2019, les festivités marquant la 42ème journée internationale des droits des femmes, à l’esplanade du Palais du peuple, à Conakry, rapporte l’AGP.
Cette journée placée cette année sous le thème : «  Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement », a connu la participation de beaucoup de femmes habillées par les artisans guinéens.
Dans son discours de circonstance, le président de la République a exprimé sa satisfaction de partager avec les femmes guinéennes cette journée internationale qui leur est consacrée.
Poursuivant son intervention, Pr. Alpha Condé indique, que les femmes sont victimes de beaucoup d’injustices dont entre autres des mariages précoces et des violences sexuelles.
« …Donc quels que soient les progrès apportés, il reste encore beaucoup à faire. Mais la libération de la femme et son émancipation passent par son indépendance économique car tant que la femme n’a pas son indépendance économique on ne peut pas dire qu’elle jouit de tous ses droits et qu’elle est en égalité avec les hommes », précise le locataire de Sékoutouréyah
Pour lui, sa bataille est de donner aux femmes guinéennes leur autonomie économique car, selon lui, si une femme a l’autonomie économique, elle n’acceptera pas qu’on marie sa fille de 14 ou 15 ans, elle n’acceptera pas un certain nombre de violences sexuelles.
C’est pourquoi, explique-t-il, en dehors de ce qui a été fait, ‘’nous allons continuer à accompagner les femmes notamment dans les domaines des cultures maraichères avec le développement des cultures surenchères.’’
Dans sa communication, le président de la République Alpha Condé a menacé de saisir les marchandises et mettre en prison tout commerçant qui importera les pagnes guinéens contrefaits.
«Je préviens les commerçants! Nous allons envoyer des inspecteurs dans tous les marchés de Guinée. Tout commerçant qui sera pris en train de vendre des pagnes guinéens contrefaits, verra ses biens saisis et lui-même sera emprisonné», a-t-il menacé.
Après avoir épluché les prouesses enregistrées ces dernières années, la ministre de l’Action sociale et de la Promotion féminine, Hadja Mariama Sylla a transmis quelques sollicitations au nom des femmes de Guinée au président de la République.
Il s’agit, du renforcement d’avantage de la consommation des produits dénommés ‘’Made in Women Guinea’’, allant du textile aux produits agroalimentaires, l’accroissement de l’accès aux microcrédits particulièrement en zone rurale, l’extension des Centres d’Autonomisation des Femmes et autres filières, l’institutionnalisation du prix de récompense des icônes féminines du monde rural et surtout l’amélioration de la représentativité féminine dans les instances de décision administrative.
A noter, que la visite des stands par le président de la République a mis fin à cette journée.