- FAAPA FR - https://www.faapa.info -

DIOURBEL : L’IEF PRÉPARE LA RENTRÉE SCOLAIRE DANS ’’LE RESPECT DU PROTOCOLE SANITAIRE’’

Dakar, 4 nov (APS) – L’inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de Diourbel prépare la rentrée scolaire 2020-2021 prévue le 12 novembre prochain dans le respect strict du protocole sanitaire, a indiqué mercredi son responsable Yankhoba Massaly.

‘’Nous aurons droit à un flux assez important d’élèves puisque c’est toutes les classes qui sont concernées et il faut beaucoup de résilience. C’est pourquoi nous avons demandé aux chefs d’établissements d’être très respectueux du protocole sanitaire’’, a-t-il dit.

Il s’exprimait au cours d’un comité départemental de développement (CDD) consacré à la préparation de la rentrée scolaire 2020-2021, en présence de tous les partenaires de l’école.

‘’A Diourbel, nous avions entre 5 mille et 6 mille élèves et cette fois nous allons faire face à près de 45 mille élèves, c’est énorme. Donc, c’est pour cela que nous avons besoin de l’accompagnement de tous les partenaires’’, a déclaré l’IEF.

Selon lui, un dispositif a été mis dans chaque école lors de la reprise des cours du 25[juin] avec des cellules de veille et d’alerte. Des leçons ont été tirées, donc la seule différence c’est l’augmentation des effectifs, a-t-il rassuré.

‘’Nous avons réussi la partie qui concerne les candidats avec un nombre minimal. Un dispositif avait été mis en place dans chaque école lors de la reprise du 25 [juin] (…). Puisque nous avons commencé à appliquer ces mesures barrières ce qui change, c’est le flux d’élèves’’, a insité M. Massaly.

La situation des élèves des classes intermédiaires a aussi été soulevée lors de cette rencontre préparatoire.

‘’Les classes intermédiaires sont restées 6 ou 8 mois sans venir à l’école. Ces classes vont être prises en charge dès les premiers jours de la rentrée. C’est pourquoi nous demandons aux chefs d’établissement de mettre en place un dispositif de renforcement des élèves’’, a expliqué Yankhoba Massaly.

Il ajoute qu’il y a même des tests qui sont organisés pour évaluer les acquis des écoles avec le système du e-learning durant la toute la période du confinement.

‘’Pour ces élèves, il y a une flexibilité. D’abord les accueillir, les renforcer, les tester, ceux qui auraient fait un pas entre la situation initiale et la situation de quelques jours d’accompagnement, pourraient être promus dans une classe supérieure’’, a souligné l’IEF.

Au-delà de l’aspect sanitaire, les participants au CDD ont souligné la nécessité de mettre aux normes les établissements pour recevoir les élèves et le personnel dont la rentrée est prévue le jeudi 5 novembre.