- FAAPA FR - https://www.faapa.info -

PÔLES EMPLOI ET ENTREPRENEURIAT : LES COORDONNATEURS DÉMARRENT LEURS ACTIVITÉS LUNDI

Saly-Portudal (Mbour), 11 sept (APS) – Les 42 nouveaux coordonnateurs techniques recrutés pour gérer, avec les préfets, les pôles emploi et entrepreneuriat des jeunes et des femmes démarrent leurs activités lundi, a annoncé le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’insertion, Dame Diop.

’’Le Sénégal vient encore de franchir un grand pas dans la prise en charge de la question de l’emploi des jeunes’’, a indiqué, vendredi, M. Diop lors de la clôture d’une session de formation au profit des jeunes.

Selon lui, le Sénégal dispose d’une population très jeune avec plus de 75% de sa jeunesse âgés de moins de 35 ans.

’’Les pôles emploi et entrepreneuriat sont une nouvelle création du président de la République, Macky Sall. Il faudra alors faire preuve d’anticipation, de rigueur, d’innovation et d’imagination pour pouvoir accompagner cette nouvelle dynamique que le Sénégal a prisé’’, a fait valoir Dame Diop.

D’après lui, dans le cadre du programme d’urgence, ’’xeuyou ndaw gni’’, d’un coût de 450 milliards de francs CFA dont 150 milliards de francs CFA pour 2021, le président Macky Sall a décidé de créer le pôle emploi et entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes au niveau de chaque département du pays.

Ces structures sont coordonnées par le préfet , secondés par des jeunes qui sont les coordonnateurs techniques, avec l’ensemble des structures qui s’activent dans la question de l’emploi, de l’entrepreneuriat, de l’employabilité et de financement des jeunes.

’’Le chef de l’Etat a voulu répondre à l’invite dès jeunes qui, lors du Conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes, avait un ensemble de positions et de disposions pour accompagner, mais avait sollicité les jeunes’’, a-t-il expliqué.

Le ministre a soutenu qu’il est fondamental de comprendre comment se rapprocher davantage des jeunes.

’’Il était donc question pour le ministère de l’emploi, de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’Insertion de recruter 46 jeunes à raison d’une personne par département pour animer ces pôles aux côtés des préfets. Et faire en sorte que ceux-ci soient formés sur comment l’Administration sénégalaise est organisée’’, a expliqué M. Diop.

Pour ces jeunes, le président de la République a décidé qu’ils aient des contrats de travail de deux ans renouvelable sur la base d’une évaluation exhaustive et objective, a souligné le ministre.

’’Pour ceux qui donneront des résultats, nous allions créer une émulation positive dans ce groupe de jeunes. Nous avons décidé d’affecter des quotas en termes de financement, de formation et d’accompagnement’’, a dit le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion.

Selon lui, il faudra alors faire preuve d’anticipation, de rigueur, d’innovation et d’imagination pour pouvoir accompagner cette nouvelle dynamique que le Sénégal a prise.

Pour Dame Diop, ces coordonnateurs techniques ont une ’’responsabilité historique et fondamentale de mener à bien cette mission’’.

Il a rappelé que c’est au nom de l’équité sociale et territoriale que le président Sall a décidé de la territorialisation desdits pôles.