- FAAPA FR - https://www.faapa.info -

Des réflexions pour creuser les solutions aux méfaits de la Covid-19 dans les milieux des micros entrepreneures

Kinshasa, 27 septembre 2021(ACP).- Les micros entrepreneures des zones périphériques de la ville de Kinshasa ont réfléchi sur les méfaits de la pandémie de la COVID 19 afin de trouver des solutions susceptibles de pérenniser leurs activités.

 Floribert Mwanza Lundemba, président du conseil d’administration de l’ONG « Santé développement et culture » (SADECU) l’a dit samedi lors du forum organisé à l’attention de leaders des associations, de micros entrepreneures et les autorités politico- administratives et locaux locales à Kingampio/Département, dans la commune de Mont Ngafula en collaboration avec la Fondation Hanns Seidel (FSH).

Ce forum dont le thème principal est : «  les micros entrepreneures des zones périphériques face aux diverses conséquences socioéconomiques dues à la pandémie de Covid-19 » a pour objectif, de réfléchir, de creuser les conséquences de la pandémie Covid-19 dans les milieux des micros entrepreneures périphériques et de proposer les pistes de solutions.

En dépit de plusieurs mesures sanitaires prises par le gouvernement, a poursuivi M. Mwanza, la carence des mesures de protection économiques pour les micros entrepreneures de zones péri urbaines a affaibli les efforts jusqu’à observer plusieurs conséquences socioéconomiques.

Le coordonnateur de la fédération nationale des micros entrepreneures du Congo, Félix Lwamba qui est intervenu sur le sous thème : «  les causes réelles liées à la pandémie de Covid-19 influant sur les activités communautaires » a rappelé aux micros entrepreneures, l’existence de Covid-19 et ses conséquences de par les témoignages  d’un participant ancien cas de Covid-19 ayant subi également ses conséquences pour avoir tout perdu.

Il a, à cet effet, recommandé aux micros entrepreneures d’être polyvalent de manière à lutter contre la pauvreté.

Le coordonnateur national et expert de SADECU, Clément Kabeya, qui a parlé sur les traumatismes dus au Covid-19, a proposé comme piste de solution, le regroupement des micros entrepreneures et leur intégration dans les groupes de solidarités, d’épargnes et des crédits (GSEC) pour que leurs activités deviennent florissantes.