ANP Assemblée nationale : Une délégation du groupe d’Amitié parlementaire Türkiye- Niger reçue par le 1er vice-président de l’institution ANP Niger : Ouverture à Niamey d’un Forum National sur l’organisation du Hadjj et de la Oumra APS Le Collectif des associations islamiques appelle à ‘’l’esprit de dépassement ‘’ MAP Kenya: l’expérience marocaine dans la lutte contre le crime organisé mise en avant devant l’Association des procureurs africains AIP Les jeunes du Hambol magnifient Alassane Ouattara AIP Le Vice-président Tiémoko Meyliet inaugure la nouvelle agence COOPEC de Tafiré AIP Des élèves et leurs enseignants célébrés au Collège Diéty Félix de Danané Inforpress Portugal: IPB comemora 40 anos com atribuição de Medalha de Mérito Internacional aos municípios de Cabo Verde AIP Le maire de Bangolo appelle à l’union des cadres RHDP du Guémon autour des idéaux du président Ouattara Inforpress Porto Novo/Capital Cabo-verdiana da Juventude: Nações Unidas enaltecem esta “excelente iniciativa”

L’OMVS étrenne une nouvelle centrale hydroélectrique à Gouina (Mali)


  4 Décembre      45        Energie (326),

   

Saint-Louis, 4 déc (APS) – Le complexe hydroélectrique de Gouina (Mali), dernier né du programme régional d’infrastructures de l’Organisation pour la mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a été inauguré samedi en présence des quatre Premiers ministres des pays membres, annonce un communiqué.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du chef du gouvernement malien Bernard Goumou et de ses collègues Abdoulaye Maiga (Mali), Mohamed Ould Bilal Messoud (Mauritanie) et Amadou Ba (Sénégal).

Il y avait aussi le président du Conseil des ministres de l’OMVS, Serigne Mbaye Thiam, par ailleurs ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal, et le Haut-Commissaire de l’organisation, Mohamed Abdel Vetah.

“Le barrage hydroélectrique de Gouina est situé à 165 km en aval du barrage de Manantali, à 60 km en amont du barrage de Félou et à 74 km au sud-est de Kayes, en territoire malien”, note le communiqué.

Il ajoute que la production moyenne de ce barrage, “estimée à 607 GWh/an, est repartie entre le Mali (34%), la Mauritanie (33%) et le Sénégal (33%)”.

Elle représente la couverture des besoins en énergie d’environ 3 200 000 personnes. Gouina porte ainsi le productible annuel moyen de l’OMVS de 1150 à 1757 GWh, soit un accroissement relatif de 53%, signale le communiqué.

Dans le cadre de sa réalisation, un Plan de gestion environnementale et sociale a été exécuté avec succès pour atténuer les impacts du projet qui a nécessité le déplacement de populations, selon la même source.

Un programme d’électrification rurale a été également mis en œuvre en faveur de 89 villages dont 34 au Mali, 45 au Sénégal et 10 en Mauritanie, signale l’OMVS.

Il précise que la Société de gestion et d’exploitation du barrage de Manantali (SOGEM), organe spécialisé de l’OMVS, est en charge de la gestion des ouvrages hydroélectriques réalisés par l’organisation. »

Dans la même catégorie