APS Pathé Badiane : pose de la première pierre d’une stèle dédiée à Maba Diakhou Bâ ANP 1ère rencontre à Niamey des ministres en charge de l’Irrigation des Pays couverts par le projet PARIIS Inforpress Director nacional da educação defende metodologias activas no ensino do Francês em Cabo Verde Inforpress Cabo Verde prevê eliminação de transmissão vertical VIH/Sida em 2024 Inforpress Abraão Vicente participa no Fórum de Investimento e Comércio de Impacto na Guiné-Bissau AIP Des acteurs de la pêche réfléchissent sur les enjeux socio-économiques des petits pélagiques AIP Le PM Patrick Achi appelle à une administration publique au service du citoyen AGP Réhabilitation de la voirie urbaine de Boké : La Société CDM-CHINE offre 20 tonnes de ciments à la Commission de suivi AGP Siguiri/Société : Deux frères périssent dans une mine d’or à Kolenda AGP Siguiri/Société : Une maison et tout son contenu réduit en cendres dans la commune urbaine

2ème session extraordinaire du parlement de la CEDEAO à Lomé : Les travaux se poursuivent en commissions


  5 Octobre      23        Economie (16506), Finance (937),

   

Lomé, 04 oct (ANP)-Les travaux de la 2ème session extraordinaire au titre de l’année 2022 du parlement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se sont poursuivis en commissions, ce mardi 04 octobre 2022 à Lomé au Togo.

C’est ainsi que la commission administration et finance a adopté le rapport de l’avant-projet du budget 2023 du parlement après une séance de discussion menée par ses membres sur le document.

Selon ce rapport, le budget 2023 du parlement de la CEDEAO, comme tous les autres budgets passés de l’institution, sera alimenté de 70 à 90% par les ressources provenant du prélèvement communautaire.

Malheureusement, a relevé le président du parlement de la CEDEAO à l’ouverture de cette session, ce prélèvement n’est effectif qu’à seulement 30% ces dernières années. Une situation qui s’est encore compliquée avec la suspension des trois Etats membres de la CEDEAO pour des raisons politiques dans ces pays et qui ne verseront pas les sommes prélevées.

Interrogé sur l’impact de ce non reversement de ce prélèvement communautaire sur ce budget 2023 du parlement, le député ivoirien Gnangadjomon Koné a indiqué que cela est évident car ‘’même quand tous les Etats sont représentés, il y a déjà des difficultés de prélèvement, ce n’est pas quand des Etats sont absents qu’on va encore se déroger’’.

‘’Il y aura un impact négatif dans la mesure où, comme on l’a indiqué, l’institution vit de ces prélèvements au niveau de la communauté’’ a-t-il insisté.

Cet avant-projet de budget 2023 sera transmis à la plénière du parlement de la CEDEAO pour adoption, indique-t-on.

Quant à la commission des affaires juridiques et judiciaires, elle a amendé les conclusions du séminaire parlementaire tenu du 29 au 30 septembre 2022, toujours à Lomé au Togo, portant sur les prérogatives du parlement communautaire dans un contexte de restructuration de la commission de la CEDEAO.

Le parlement de la CEDEAO est composé de 115 députés, tous issus des assemblées nationales des pays membres, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie