MAP Basketball: la 4ème édition de la BAL le 24 mai à Kigali, avec la participation du FUS de Rabat ANP Morts dans des attaques à Tillaberi : Le front patriotique pour la souveraineté condamne fermement ces attaques MAP L’intégration économique, un pilier fondamental pour la promotion du développement en Afrique (M. Mezzour) ANP Le Ministre du Commerce et de l’Industrie visite plusieurs unités industrielles et commerciales de la Ville de Tahoua ANP Niamey : Le Président du CNSP reçoit l’Ambassadeur de Chine au Niger MAP Dakhla: Des ambassadeurs africains saluent la « crédibilité » et « l’audace » de l’Initiative Royale pour l’Atlantique Economie et finances / Société et Région MAP Le PAM appelle à une action urgente pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique australe MAP L’Angola cultive seulement 17% de ses terres arables (ministre) MAP Massacre de 2009 en Guinée: prison à vie requise contre l’ancien président Moussa Dadis Camara MAP Niger: sept soldats nigériens et « des dizaines » de terroristes tués près du Burkina Faso (officiel)

2ème session extraordinaire du parlement de la CEDEAO : Le budget 2024 de l’institution en examen


  3 Octobre      24        Economie (21244),

 

Niamey, 03 oct (ANP)-Le parlement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a ouvert, ce mardi 03 octobre 2023 à Winneba au Ghana, les travaux de sa deuxième session extraordinaire au titre de l’année 2023 axée sur l’examen et l’adoption de son budget 2024.

Au cours de cette session, les parlementaires de la sous-région auront à examiner et à adopter les prévisions budgétaires de l’institution communautaire pour l’année 2024, les rapports de la première session extraordinaire de l’année 2023 et de la première session extraordinaire virtuelle de cette même année.

Les prévisions budgétaires pour l’année 2024 du parlement de la CEDEAO serviront à mettre en œuvre des programmes et plans de soutien au développement des femmes et de la jeunesse de la sous-région.

A l’ouverture de ces travaux, le président du parlement Siddie Mohamed Tunis a, après avoir salué et remercié les autorités ghanéennes pour toutes les commodités mises à leur disposition pour la tenue de la présente session extraordinaire, déclaré que le budget 2024 est ‘’l’expression financière concrète de notre participation et de notre engagement dans le processus de développement et d’intégration de notre région’’ car ‘’il fournit les moyens de mettre en œuvre nos actions contenues dans le plan stratégique de l’institution et contribue également de manière significative à la préservation de la démocratie et de la paix, qui sont les précurseurs fondamentaux du développement économique et de l’intégration’’.

Pour cela, a-t-il indiqué, ‘’des éléments clés de notre budget seront consacrés au soutien au développement des femmes et des jeunes’’ répondant ainsi à l’engagement de l’institution qu’il dirige pour ‘’financer des programmes qui ont un impact direct sur les citoyens de nos communautés, en particulier les femmes et les jeunes’’.

‘’Soyez assurés de notre soutien sans faille dans la réalisation de ce programme et d’autres programmes sensibles au genre’’ a promis le président Siddie Mohamed Tunis.

Rappelant le contexte dans lequel se tient la présente session, caractérisée par l’insécurité, la survenue des coups d’Etat dans la sous-région, Mohamed Tunis a souligné que ‘’nous avons l’obligation morale, comme jamais auparavant, d’œuvrer à la protection des dividendes de la démocratie, notamment la liberté et la justice, la paix et la sécurité, la responsabilité et la prospérité économique’’.

Relativement à cette situation, il a fondé l’espoir que ‘’la démocratie puisse prévaloir dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest afin de propulser le niveau de développement que nous souhaitons tant pour nous-mêmes et pour notre peuple’’ tout en rappelant le ‘’besoin impérieux’’ pour les gouvernements démocratiquement élus de ‘’servir les intérêts du peuple en veillant à ce que les bienfaits de la démocratie, que nous chérissons tant, se propagent à travers nos nations de long en large pour que les peuples ressentent les effets de la démocratie que nous préconisons continuellement’’.

Notons qu’à l’ouverture des assises de cette session extraordinaire, deux députés de la Sierra Léone ont prêté serment devant la plénière du parlement marquant ainsi leur prise de fonction en tant que parlementaires de la communauté.

Rappelons que le parlement de la CEDEAO est composé de 115 députés issus des assemblées nationales des 15 pays membres de l’institution communautaire

Dans la même catégorie