AIP Une banque panafricaine réitère sa volonté de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation sur le continent APS SENEGAL-COOPERATION / Ousmane Sonko a reçu en audience les ambassadeurs de quatre pays APS SENEGAL-SOCIETE-INFRASTRUCTURES / Khady Diène Gaye promet d’améliorer la gestion des maisons de la jeunesse et de la citoyenneté APS SENEGAL-EDUCATION / Le gouvernement engagé à bâtir un capital humain de qualité sur la base d’une éducation attrayante (ministre) APS SENEGAL-FINANCE / Vers le déploiement de 1.106 volontaires de la microfinance dans les 14 régions APS SENEGAL-HABITAT / La production d’un plus grand nombre de logements impactera le loyer (ministre) MAP Togo : Le Premier ministre et son gouvernement démissionnent ANP DIFFA : Le Général BARMOU transmet le message de soutien du CNSP aux hommes du 53ème Bataillon Inter-armes de N’Guigmi APS SENEGAL-TOURISME-ADMINISTRATION / SAPCO : le nouveau DG promet d’ériger en règle la compétence et le mérite APS SENEGAL-EDUCATION / Des coalitions en conclave à Dakar pour s’accorder sur la mise en œuvre du programme “Education à haute voix”

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  28 Février      63        revue de presse (625),

 

Rabat, 28/02/2020 (MAP)- L’épidémie de coronavirus, les développements sur la scène politique en RDC, la 10ème réunion entre les Commissions de l’Union africaine et de l’Union européenne, le remaniement ministériel au Rwanda et la dette publique en Afrique du Sud sont les principaux sujets abordés par la presse africaine parue vendredi.

Au Sénégal, la menace du coronavirus sur le pèlerinage et le programme MCA-Sénégal meublent aux côtés d’autres sujets d’intérêt local l’actualité abordée par la presse du pays.

« Coronavirus, menace sur le pèlerinage », titre +WalfQuotidien+, faisant état de la fermeture des frontières de l’Arabie Saoudite aux pèlerins.

« Voilà une mesure qui risque de priver certains Sénégalais d’effectuer le pèlerinage à la Mecque », écrit la publication, soulignant que cette décision « plonge déjà certains voyagistes privés dans des incertitudes ».

+Dakar Times+ consacre sa Une au second programme du Millenium Challenge Account (MCA), faisant état d’une visite au Sénégal, en janvier dernier, des responsables de ce programme pour procéder à l’installation du conseil de surveillance « MCA compact Sénégal n°2 ».

Lors de cette rencontre avec le gouvernement, en présence de l’ambassadeur des Etats Unis, il a été question d’évoquer les motifs du financement accordé au Sénégal par les autorités américaines, par le biais du MCA, indique la même source précisant qu’il s’agit d’un financement de 550 millions de dollars.

Les journaux de la place font état, par ailleurs, d’une simulation d’attaque terroriste qui a eu lieu au Grand Théâtre de Dakar, dans le cadre de la mobilisation pour faire face à une éventuelle manifestation de ce fléau.

« Nouveau test réussi à Dakar », écrit +Le Soleil+ notant que toutes les forces composant le Cadre d’intervention et de coordination interministériel des opérations de lutte anti-terroriste ont été mobilisées lors de cette simulation.

Au Gabon, +l’Union+ s’intéresse à l’épidémie de coronavirus. Il écrit sous le titre « Coronavirus : le Gabon se prépare » que « test de diagnostic-notre pays fait partie des 29 du continent disposant d’un laboratoire capable d’identifier le Covid-19-, sites de confinement, formation des personnels : s’il n’a pas encore enregistré sur son territoire le moindre cas de contamination, le Gabon peaufine sa stratégie pour affronter une épidémie dont le rythme de propagation ne laisse pas d’inquiéter ».

Et d’ajouter que les autorités ont organisé une formation dédiée à cette épidémie, notant que les agents de la santé militaire et de la santé publique, qui y ont participé, se rendront dès dimanche à l’intérieur du pays, pour participer à l’activation des comités sanitaires provinciaux et former également d’autres agents impliqués dans le dispositif actuel de prévention.

Toujours en secteur de santé, la publication souligne que jusque-là en retrait, le Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon a menacé, hier, lors d’une assemblée générale, d’entrer à son tour en grève si ses adhérents n’obtiennent pas le paiement du 2è trimestre 2015 de la prime d’incitation à la performance (PIP).

Au Ghana, +Daily Graphic+ écrit que pour la première fois depuis plus de 60 ans, la Suisse reçoit un dirigeant d’Afrique subsaharienne pour une visite d’État, notant que le président du Ghana Nana Akufo-Addo est arrivé vendredi à Berne.

Cette visite portera en particulier sur les relations économiques, et plus concrètement encore sur les importations de produits ghanéens en Suisse, notamment l’or et le cacao, estime le quotidien, soulignant que le Ghana est, derrière l’Afrique du Sud, le deuxième partenaire commercial de la Suisse en Afrique.

Son confrère, +Daily Guide+ rapporte que le Premier ministre, Yaw Osafo Maafo, a réitéré l’engagement du gouvernement à respecter le budget au cours de cette année électorale.

Et de noter que l’une des mesures que l’État a mise en place pour contrôler les dépenses est la loi sur la responsabilité financière, qui empêche les gestionnaires de l’économie de dépasser de 5% son budget et vise également à garantir la responsabilité budgétaire, la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette.

En RD Congo, « Forum des As » aborde la répartition des responsabilités dans les entreprises entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le changement (CACH), les deux composantes de la majorité au pouvoir. Après plus d’une semaine des négociations, le CACH, plateforme du président Tshisekedi, « n’a pas réussi à faire passer sa thèse sur le partage égalitaire de 20 entreprises et établissements publics avec ses alliés du FCC », relève l’auteur de l’article, notant que la répartition se fera plutôt sur la base du poids politique de chaque regroupement au Parlement, soit 65% pour le FCC, 35% pour le CACH.

“L’Avenir” indique que la mission du Fonds monétaire international (FMI), qui a séjourné à Kinshasa du 19 au 25 février, a tiré la sonnette d’alarme à l’endroit du gouvernement, l’appelant à “ne dépenser qu’au prorata de ce qu’il mobilise”.

“Ainsi, le challenge l’Etat congolais est d’éliminer beaucoup de prélèvements inutiles et encombrants. De ce fait, le gouvernement aura le choix : soit continuer dans cette situation de fraude, au préjudice de toute une nation, soit d’alléger la fraude et permettre à un grand nombre d’opérateurs économiques de payer, pour augmenter les recettes de l’État”, estime l’auteur de l’article.

En Ethiopie, les médias locaux s’intéressent à la grâce accordée à plus de 2.300 détenus dans l’Etat régional du Tigré, la 10ème réunion entre les Commissions de l’Union africaine et de l’Union européenne et l’emploi dans l’administration publique.

+NEW BUSINESS ETHIOPIA+ rapporte qu’après la grâce de 63 détenus, parmi lesquels figurent des opposants et responsables accusés de corruption et de violation des droits de l’Homme, l’Etat régional du Tigré a annoncé une mesure similaire bénéficiant à 2 332 prisonniers, dont 46 femmes.

La décision a été prise dans le cadre de la célébration du 45e anniversaire du Front de libération du peuple tigré (TPLF), souligne le média éthiopien.

+FANA BC+ revient quant à lui sur la 10ème réunion entre la Commission de l’Union africaine et la Commission de l’Union européenne tenue jeudi à Addis-Abeba en relevant que c’est la plus grande délégation européenne (21 commissaires) à assister à une telle réunion.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission de l’Union européenne est venue à l’Union africaine avec «la plus grande délégation à se rendre à l’étranger», ce qui a envoyé «un message fort», relève le média.

+ETHIOPIAN MONITOR+ s’intéresse, pour sa part, à l’adoption d’une feuille de route sur l’emploi dans l’administration publique en Ethiopie. La feuille de route a fait l’objet de discussions entre des fonctionnaires de l’Organisation internationale du Travail, de la Commission de l’emploi et du ministère du Travail et des Affaires sociales, souligne le média qui relève que chaque année, entre 2 et 3 millions de jeunes s’ajoutent aux demandeurs d’emploi dans le pays.

A Djibouti, le journal « La Nation » rapporte vendredi le lancement par le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle d’une formation en Brevet d’aptitude à la fonction d’animateur.

Une trentaine de surveillants, de conseillers d’éducation des collèges et lycées et d’instituteurs devront bénéficier de cette formation de trois semaines qui leur permettra d’encadrer et d’animer à titre professionnel des élèves et des jeunes en milieu collectif scolaire et périscolaire.

La formation permet également d’organiser et d’offrir aux élèves, aux membres de la communauté éducative et aux jeunes habitants des environs immédiats des établissements scolaires des activités éducatives et culturelles adaptées à leurs besoins à des périodes bien définies (événements, imprévus, vacances interruptives, etc.).

Au Kenya, le journal « ‘The Standard » écrit que le projet contenu dans le Big Four Data du président Uhuru Kenyatta visant à construire au moins 500.000 logements à prix abordables par an, risque de ne plus aboutir, le Trésor national ayant déclaré qu’il n’y a pas assez de fonds.

Le président Kenyatta avait défini quatre priorités de développement clés dans le cadre du programme des quatre grands axes sur une période de cinq ans. Le gouvernement prévoyait d’offrir des logements décents mais abordables aux Kényans dans le cadre du programme de logement abordable, rappelle la publication, ajoutant que l’administration du Jubilé (coalition au pouvoir) s’était fixée pour objectif de construire un demi-million d’unités dans les grandes villes du pays.

À ce jour, note le journal, le Gouvernement a réussi à achever seulement 228 unités sur les 1.370 qu’il construit à Ngara, à Nairobi.

En Afrique du Sud, +Fin24+ écrit que la compagnie d’électricité Eskom, qui souffre d’une grave crise financière, utilisera ses stocks énergétiques d’urgence car certaines unités de production ont été suspendues pour subir des réparations nécessaires.

Citant un communiqué de la compagnie publique, le journal note que la production d’électricité était renforcée en période de pointe, ajoutant qu’Eskom, qui fournit plus de 90 pc de l’énergie produite dans le pays, avait annoncé que les coupures d’électricité vont s’intensifier au cours des 18 prochains mois alors qu’elle procédera aux réparations requise de son parc de centrales électriques vieillissantes.

+Eyewitness News+ rapporte que l’agence de notation Moody’s a exprimé jeudi de sa préoccupation face aux mesures annoncées mercredi par le ministre des Finances, Tito Mboweni, dans son discours sur le budget 2020.

Les risques d’enlisement dans un cycle d’endettement plus profond étant donné les défis liés à l’augmentation des dépenses et les risques persistants pour la croissance, poursuit l’agence, notant qu’elle est également préoccupée par l’incertitude entourant les négociations avec les syndicats pour réduire la masse salariale.

Moody’s a également constaté que même si le gouvernement atteignait ses objectifs en matière de réduction de dépenses publiques avec un déficit de 1,1 pc du PIB d’ici 2022, ce ne serait pas assez pour stabiliser le fardeau de la dette.

Au Rwanda, la presse locale consacre ses commentaires au remaniement ministériel opéré par le président rwandais Paul Kagame qui a procédé à la nomination de cinq nouveaux ministres et sept ministres d’État.

Le quotidien +The New Times+ écrit que ce remaniement intervient suite à la démission de trois membres du gouvernement, dont la ministre de la Santé, le ministre d’Etat chargé des Affaires Constitutionnelles et le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement primaire et secondaire, notant que les trois responsables ont été poussés vers la sortie après avoir commis de « graves erreurs professionnelles » ou de « mauvaise conduite ».

Le journal indique que le président rwandais a également annoncé la création d’un nouveau département de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle au sein du ministère de l’Éducation.

Son confrère +KT Press+ souligne que ce remaniement a été nécessaire après la démission de trois membres du gouvernement, faisant remarquer que la majorité des départements touchés par le remaniement sont liés au secteur social.

En Côte d’Ivoire, « Soir Info » fait savoir que des experts ont recommandé mercredi à Abidjan au terme de la première édition des universités de l’habitat, la mise en place de « fonds spéciaux» pour le financement des « logements abordables» dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

« Nous avons constaté qu’il faut renforcer les fonds de garantie et éviter les ressources budgétaires parce que les Etats ont besoin avec ces ressources de faire des hôpitaux, des écoles, des routes… Il faut donc des fonds spéciaux pour le logement», selon le Commissaire de l’aménagement du territoire communautaire et des transports de l’UEMOA, Paul Koffi Koffi.

Sur un autre registre, « L’Inter » rapporte qu’à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, 43% des femmes sont obèses ou en surpoids. Le journal cite Garnier Denis, le directeur de la nutrition au bureau du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en Côte d’Ivoire.

S’agissant de la malnutrition des enfants dans le pays, M. Garnier a indiqué que le retard de croissance est « très présent» parce qu’il est autour de 20% et touche plusieurs centaines de milliers d’enfants en Côte d’Ivoire.

Dans la même catégorie