MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

3ème édition de l’Africa IT Expo en octobre prochain à Rabat (organisateurs)


  6 Juillet      64        Innovation (69),

   

Casablanca, 06/07/2018 (MAP) – La 3ème édition de l’Africa IT Expo (AITEX), rendez-vous annuel dédié à l’accompagnement efficace et durable des écosystèmes d’innovation en Afrique, se tiendra les 4 et 5 octobre prochains à Rabat, ont indiqué, vendredi, les organisateurs.

Initiée par la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI), sous le thème « Quel digital pour l’Afrique du futur », l’AITEX 2018 proposera un programme de conférences inspirantes, des échanges, des explorations pratiques et une analyse prospective visant à mobiliser toutes les parties prenantes, a-t-on ajouté de mêmes sources.

L’innovation sera au cœur de tous les débats lors de ce business forum international, qui ambitionne d’accueillir des professionnels et des acteurs issus du continent et d’ailleurs.

Cette rencontre, placée sous l’égide du ministère e ministère de l’industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’économie Numérique, rassemblera des participants de 15 pays, avec comme principale mission « d’accompagner la dynamique entrepreneuriale sur le continent, à travers un cadre idoine de rencontres entre donneurs d’ordre et startups », a-t-on souligné dans un communiqué.

« Le partage d’expériences s’avère indispensable pour accompagner cette transition de la révolution numérique en marche et proposer de nouvelles solutions adaptées au continent, à ses ressources, ses spécificités, ses contraintes et ses objectifs de développement », a-t-on encore estimé.

Dans la même catégorie