ACI Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés ACI Congo : Le gouvernement invité à accélérer la validation de la Feuille de route Le ministère de la Salubrité lance la 48e édition de l’opération grand ménage AIP Le conseil municipal adopte le budget 2022 de plus d’un milliard de FCFA de la commune d’Adiaké AIP Lancement de l’évaluation des instituts et centres de recherche de l’enseignement supérieur AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIB Burkina : le ministre Tamboura invite ses compatriotes à ne pas tomber dans le piège des terroristes (Actualisée) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) APS DES BILLES EN CRISTAL À LA PLACE DES BULLETINS ET ENVELOPPES DE VOTE, UNE ORIGINALITÉ DU SYSTÈME ÉLECTORAL GAMBIEN AIB Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)

6éme édition de la journée nationale de la liberté de la presse et remise des prix concours du journalisme d’investigation


  30 Novembre      30        Médias (1969), Société (37079),

   

Niamey, 30 Nov. (ANP)-Le ministre de la communication M.Salissou Mahamadou Habi a lancé officiellement, ce samedi 30 novembre 2019, la journée nationale de la liberté de la presse à la maison de la presse sous le thème « Une presse libre, professionnelle et responsable »

Dans son discours de lancement le Ministre de la communication a déclaré que « La journée nationale de la presse au Niger, consacrée par décret du 07 mars 2014, a été institué en souvenir de la signature de la déclaration de la montagne de la table, le 30 novembre 2011 par le président de la république, premier chef d’Etat à parapher cet important document, dans le but de bâtir un environnement favorable au développement d’une presse libre et indépendante »

« Cette 6éme édition, à l’instar des autres est un moment propice pour jeter un regard rétrospectif sur le paysage médiatique nigérien, corriger les insuffisances constatées et parfaire les expériences »a-t-il souligné

« Le choix du thème de cette journée, à savoir : Ensemble célébrons l’excellence en journalisme »vient-il conforter, si besoin est, le souci des plus hautes autorités du Niger de développer le paysage médiatique nigérien à travers le développement de la culture de l’excellence et la création d’un cadre adéquat de production journalistique de qualité »a fait savoir le Ministre.

« C’est dans cette optique que l’Etat a décidé depuis quelques années la mise en place de la transition Numérique Terrestre(TNT).Ce vaste chantier exécuté à hauteur de 60% est prévu  pour s’achever fin décembre 2019 début 2020 et loin d’être un obstacle à la liberté de la presse ,la TNT favorise bien au contraire l’émulation et l’excellence »a-t-il poursuivi.

« L’Etat entend ainsi poursuivre des efforts visant à créer toutes les conditions favorables à l’émergence d’une presse professionnelle libre et indépendante et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes, c’est dans cet esprit que  le Gouvernement continue d’exhorter les différents acteurs de la presse privée à cheminer vers la signature d’une convention collective de la presse »a-t-il poursuivi

Pour sa part le président du comité d’organisation M.Harouna Ibrahim a d’abord rendu hommage à plusieurs membres du monde des média disparus parmi lesquels Madame Gali Adam Fadijmata, Issa Moustapha, Lawali Bawada de Anfani de Zinder Aminou Oumarou, Ali Moussa Chaweye de l’ANP, Ibrahim Sorry Bary de l’ONEP.

« Depuis lors toute la presse nigérienne met à profit cette journée pour faire le point de la situation de la liberté de la presse évaluer nous-mêmes notre travail entend que professionnels des medias dégager les perspectives et interpeller les autorités sur les entraves à la liberté de la presse constatées dans l’exercice de notre profession »a annoncé M.Harouna Ibrahim »

Les membres du jury sont ensuite procédés à la remise des prix pour le concours du journalisme d’investigation et le prix de Mariama de Keita.

Pour toutes les catégories confondues presse audio-visuel et presse écrite le premier prix a été remis à Mahamane Manirou Saley de la radio Garkuwa de Zinder avec une moyenne de 17/20 et  une enveloppe de cinq cent  mille Franc Cfa ( 500.000); le deuxième prix  à Issa Djibo Mahamadou Mourtala avec une enveloppe de trois cent mille Franc Cfa (300.000) ; et enfin le troisième prix a été remis à Melle Ousseina Harouna de canal 3 avec une enveloppe de deux cent mille franc Cfa (200.000).

Il faut rappeler qu’il n’y a pas de prix Mariama Keita parce que ce dernier a été déjà distribué le 03 mai 2019 a l’occasion de la journée internationale de la presse.

Après le ministre de la communication Salissou Mahamadou Habi accompagné par plusieurs personnalités ont procédé à la visite des différents stands.

AAM/AS/ANP 137 Novembre 2019

Dans la même catégorie