AGP Gabon : Le chef du village Nkarezoghe agressé par un éléphant MAP Le FMI s’attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc GNA President inspects 2,400MT capacity Oil Palm Mill under 1D1F GNA Government must up education on cashless payment systems AGP Guinée/Sport : Joseph Loua, premier athlète guinéen titré dans une compétition internationale plaide pour l’instauration de l’athlétisme dans le parcours scolaire AGP Guinée/média : Hommages à l’ancien DG de l’AGP Ben Daouda Sylla décédé l’an dernier APS PLUS DE 200 ENFANTS PERDUS DE VUE DE LEURS PROCHES RECENSÉS LORS DU GAMOU APS APRÈS AVOIR DIRIGÉ LES LIONNES, FRÉDÉRIC BOUGEANT NOMMÉ ENTRAÎNEUR DES LIONS APS LA MARINE SÉNÉGALAISE INTERCEPTE ‘’UN NAVIRE IMPLIQUÉ DANS UN TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE’’ AIP Les inondations font des ravages parmi les communautés vulnérables du Soudan du Sud (HCR)

A KAOLACK, L’UCG DÉCHARGE 300 TONNES D’ORDURES PAR JOUR (COORDONNATEUR)


  25 Septembre      13        Environnement/Eaux/Forêts (3357),

   

Kaolack, 24 sept (APS) – Au total, 300 tonnes d’ordures sont déchargées, chaque jour, dans la région de Kaolack (centre) par l’Unité de coordination de la gestion des déchets, a révélé vendredi, le coordonnateur du pôle de gestion des déchets regroupant les régions centre, Amadou Baba Fall Diattara.

« En moyenne, actuellement à Kaolack, 300 tonnes d’ordures sont mises en décharge tous les jours, avec un taux de couverture de 70%’’, a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS.

Selon lui, au moins, 13 kilomètres sont balayés et désensablés tous les jours dans la commune de Kaolack.

Concernant les communes secondaires, Amadou Baba Fall Diattara a fait savoir que l’UCG effectue des opérations de mise à niveau périodique de 5 à 10 jours avec du matériels lourds.

A propos du dispositif mis en place, un mobilier urbain composé de bagues de 650 litres est positionné le long des artères principales, des grands axes et dans certains quartiers comme médina Baye et Léona, a-t-il ajouté.

M. Diattara a souligné qu’à ce jour, à Kaolack, « il y a seulement une mise en décharge au niveau du site de Mbadakhoune et l’UCG en assure l’aménagement et le terrassement du site ».

Il a rappelé que les communes de Kaolack, de Tivaouane et Touba ont bénéficié d’un financement de 17,5 milliards francs CFA de la Banque islamique de développement (BID) avec une contrepartie de l’Etat du Sénégal.

Cette enveloppe est destinée au financement d’un projet de gestion des déchets urbains (PGDU) qui va mettre en place un réseau d’infrastructures primaires, des centres de transfert et de tri et un centre de valorisation des déchets à Latmingué, a-t-il annoncé.

Selon le responsable du pôle de gestion des déchets regroupant les régions centre, « le centre de valorisation des déchets de Latmingué est aujourd’hui exécuté à 90% ».

« Environ, 270 personnes de la région de Kaolack sont recrutées par l’UCG et sont payées à hauteur de 100.000 francs CFA par mois pour les volontaires de la propreté et 150.000 pour les superviseurs », a informé, Amadou Baba Fall Diattara.

Dans la même catégorie