APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

Accusé de préparer une insurrection meurtrière, un proche de Mabri réagit


  21 Mars      65        Divers (1120), Photos (4358),

   

Abidjan, 21 mars (AIP)- Le chef de cabinet Dely Mamadou a réagi suite à une publication l’accusant avec le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mabri Toikeusse, de préparer une insurrection meurtrière depuis Danané pour déstabiliser la Côte d’Ivoire.

Le journal « L’Essor ivoirien » dans sa parution du 19 mars 2020 a titré en grande Une : « Déstabilisation de la Côte d’Ivoire, Mabri Toikeusse prépare une insurrection meurtrière, depuis Danané. Toutes ses connexions avec le rebelle Prince Johnson du Libéria. Le rôle joué par son chef de cabinet», a cité M. Dely lors d’un point presse, vendredi, au cabinet sis au Plateau.

Selon le journal, l’entreprise déstabilisatrice prêtée au ministre Mabri et à son chef de cabinet serait due au fait que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a « mal accueilli le plébiscite d’Amadou Gon Coulibaly » en qualité de candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre, a-t-il poursuivi.

Pour le chef de cabinet, une obligation professionnelle de respect de l’équilibre de l’information, conformément à l’article 4 du code de déontologie des journalistes, et surtout une éthique prescrivant un devoir de vérité vis-à-vis des lecteurs de ce journal aurait fait l’économie de cet article « infecte » qui manifestement cherche à faire du ‘’buzz’’ à retardement, une semaine après la tenue de la réunion du conseil politique du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

« Nous regrettons les accusations fallacieuses et dénonçons avec fermeté le ton calomnieux et insultant de cet article à charge. Par ailleurs, nous nous réservons le droit de saisir l’organe de régulation de la presse écrite, en l’occurrence l’Agence nationale de la presse (ANP) ainsi que le tribunal de justice par le biais de notre Conseil », a menacé le chef de cabinet par ailleurs, membre du bureau politique du RHDP.

Dely Mamadou demande au Procureur de la République de se saisir de cette grave accusation pour demander au confrère d’en apporter les preuves.

Cette action s’avère nécessaire pour l’opinion et pour les Ivoiriens qui ont besoin de paix et de cohésion en cette difficile période de crise sanitaire mondiale qui n’épargne pas malheureusement notre pays, la Côte d’Ivoire, a-t-il fait observer.

Sur la question du choix du candidat du RHDP, le proche du ministre Toikeusse a insisté sur le fait que les questions politiques se règlent entre les hommes politiques et le dialogue auquel le ministre Mabri a appelé est en cours et se déroule bien entre des responsables qui collaborent depuis plus d’une vingtaine d’années.

Dans la même catégorie