MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

Acquisition des laboratoires de physique nucléaire et d’une base de données de l’ADN


  12 Avril      17        Développement humain (242),

   

Brazzaville, 12 Avril (ACI) – Le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a visité, la cité scientifique de l’Institut de national de recherche en sciences exactes et naturelles (Irsen), où ont été acquis deux laboratoires, dont l’un de physique nucléaire et applications, et l’autre dédié à la création d’une base de données de l’Adn.

Pour ce qui est du premier laboratoire, ces travaux permettront le contrôle qualité des produits, la surveillance de la pollution environnementale. S’agissant du deuxième, sa base de données de l’Adn sera utilisable principalement pour la sécurité grâce à l’utilisation des techniques de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques,

Le laboratoire de physique nucléaire et applications, dont les travaux sont réalisés à 80%, va faire de la surveillance de la pollution environnementale, le contrôle qualité des produits de mer, fluviaux et importés afin d’assurer la fiabilité des produits consommés par les Congolais grâce à un équipement mis à la disposition du ministère de la Recherche scientifique par l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea).

Cet équipement est composé d’un spectromètre gamma qui permet de mesurer le taux de radioactivité, d’un spectromètre d’attraction atomique et d’un spectromètre de masse qui permet de mesurer les métaux lourds des échantillons environnementaux.

Dans ce laboratoire, va se faire la recherche à base de la dosimétrie, afin de mesurer les doses de radioactivité au niveau de la mer par exemple, des métaux lourds et des hydrocarbures. «Ce laboratoire n’est pas une centrale nucléaire, mais plutôt un laboratoire de recherche se basant sur les techniques d’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques», a fait savoir le chef de ce laboratoire, le Dr Guy Blanchard Dallou.

Le ministre Coussoud Mavoungou a également visité le laboratoire de physique nucléaire appliquée, où est logée l’unité de recherche en nanomatériaux et nanotechnologie qui travaille dans les Objectifs de développement durable (Odd).

“Nous travaillons sur des matériaux qui permettent de détecter le cancer, sur la création d’une base de données de l’Adn qui pourra être utilisée dans différents domaines, entre autres celui de la police, de la gendarmerie, de la mairie et des énergies renouvelables, avec des techniques de miniaturisation afin d’améliorer les conditions de vie des Congolais”, a expliqué le Dr Maryse Nkoua Ngavouka, physicienne à l’Irsen.

Ce laboratoire, dont les travaux sont réalisés à 60%,  permet d’établir  un pont entre le milieu académique et le milieu industriel, avec  l’organisation des femmes et sciences pour les pays en développement, l’Aiea et de l’Unesco, à travers le laboratoire du Centre international de physique théorique. Selon elle, le partenariat avec ces organismes apportera, entre autres, du matériel de pointe à ce laboratoire.

Dans la même catégorie