ANP MSF appuie le ministère de la Santé Publique pour soutenir les populations de Madarounfa et Dan Issa (Maradi) MAP Ouverture à Marrakech de la 2ème édition du Gitex Africa MAP Élections générales en Afrique du Sud : Les protagonistes MAP Nairobi : ouverture des Assemblées annuelles 2024 de la BAD MAP Le président de la Commission de la CEDEAO plaide pour l’unité face à la menace de l’insécurité MAP Les Sud-africains votent dans l’espoir d’un changement ANGOP Mondial de Futsal : L’Angola croise l’Afghanistan lors de la première journée ANGOP Le Chef de l’État aborde la coopération économique avec la Turquie ANGOP L’Exécutif angolais investit plus de 106 millions d’euros dans le barrage de Matala ANGOP L’Angola absent de la liste des pays avec une crise alimentaire aiguë

Addis-Abeba: Le Forum régional africain sur le développement durable entame sa 10e session avec la participation du Maroc


  23 Avril      39        Economie et Finance (867),

 

Addis-Abeba, 23/04/2024 (MAP) – La dixième session du Forum régional africain sur le développement durable (ARFSD-10) a entamé ses travaux, mardi à Addis-Abeba, avec la participation du Maroc.

Organisée du 23 au 25 avril courant, sous format hybride, conjointement par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA-ONU) en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, la Banque africaine de développement et les organisations du système des Nations Unies, cette dixième session est placée sous le thème : « Renforcer le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063 et éradiquer la pauvreté en période de crises multiples : la mise en œuvre efficace de solutions durables, résilientes et innovantes».

Le Forum réunit des décideurs politiques de haut niveau, des experts des ministères et agences responsables des finances et du développement économique, des affaires sociales, de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles, des statistiques, de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, de la science, de la technologie et de l’innovation, ainsi que d’autres ministères des 54 pays membres de la CEA-ONU.

Les participants vont débattre des thématiques liées notamment à la manière de « relever le niveau d’ambition et trouver des solutions innovantes pour éliminer la pauvreté et renforcer le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063 : L’Afrique que nous voulons, de l’Union africaine » et à “la course vers 2030 et au-delà : tirer parti du Sommet de l’avenir pour se remettre sur la voie de la réalisation des objectifs de développement durable”.

Cette session se penchera également sur “les priorités des jeunes concernant le Sommet de l’avenir et le renforcement du Programme 2030 et de l’Agenda 2063”, “les examens nationaux et infranationaux volontaires et les mesures permettant de renforcer les institutions, les politiques, les plans et les budgets afin d’accélérer et d’intensifier la mise en œuvre intégrée du Programme 2030 et de l’Agenda 2063” et “la transformation et la modernisation des systèmes statistiques afin de produire des données et des statistiques de haute qualité pouvant être utilisées pour suivre les progrès et renforcer les politiques et les plans nationaux en vue d’accélérer la mise en œuvre du Programme 2030 et de l’Agenda 2063”.

Les différents intervenants lors de la séance d’ouverture de cette 10e session ont mis le point sur l’utilité du 7ème rapport pour évaluer l’état du continent africain par rapport aux objectifs des deux agendas 2030 et 2063, tout en passant en revue les crises multiples auxquelles le continent a fait face et qui persistent encore.

Ils ont notamment mis l’accent sur l’arrimage de l’agenda 2030 à l’agenda continental 2063 et la nécessité de remédier au problème de disponibilité et de qualité des données statistiques

Dans la même catégorie