ACI Monde/Football: Le Maroc s’affirme comme une puissance mondiale, selon Gianni Infantino MAP La Côte d’Ivoire bénéficiera d’un projet de la FAO destiné à promouvoir une agriculture résiliente MAP Adaptation climatique de l’agriculture : M. Sadiki appelle à intensifier les efforts pour soutenir la recherche et l’innovation MAP Immigration irrégulière: 19 corps repêchés au large de la Tunisie AIP L’impact transformateur de l’intelligence artificielle dans le domaine des médias expliqué au cours d’une formation virtuelle AIP Eugène Dié Kacou dédicace son ouvrage « Mes meilleures CAN » AIP Le ministre Vagondo Diomandé sollicite le concours de l’Allemagne dans la lutte contre les fraudes documentaires MAP L’Afrique australe aux prise avec le phénomène El Nino et la sécheresse (rencontre) ACI Maroc/France: Darmanin se félicite de la qualité de la coopération sécuritaire des deux pays ACI Maroc/Football: Le Roi Mohammed VI félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la Can 2024

African Initiative rapproche davantage les populations burkinabè, maliennes et nigériennes à travers le Sambo


  25 Février      23        Sport (12721),

 

Ouagadougou, 24 fév. 2024 (AIB)- L’association sportive burkinabè de Sambo en partenariat avec l’association African Initiative, a organisé samedi, une compétition de Sambo pour renforcer les liens entre les pratiquants du Burkina, du Mali et du Niger.

« Le sport est un domaine clé de notre association. Nous voulons faire connaître les peuples à travers le sport, la culture, l’éducation et la sciences » déclare AzenwoSoumaïlaAyo, Président de l’Association African Initiative.

Pour lui, le sport est un moyen à travers lequel les peuples de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) arrivent à fraterniser.

M. Ayo s’exprimait samedi, à Ouagadougou à l’occasion de la première édition du tournoi international de Sambo « Vladimir Poutine ».

La compétition a connu la participation de 27 pratiquants burkinabè, 9 maliens, 9 nigériens et 2 russes.

« Nous avons assisté à un beau tournoi avec des athlètes vraiment engagés. Le public est également sorti massivement pour soutenir les acteurs » se réjouit le Président de African Initiative.

Le Sambo est un art martial et un sport de combat composé des techniques de lutte, de judo, de karaté, de boxe et de différentes formes de corps de lutte traditionnelles.

Le présent tournoi a mis aux prises des athlètes hommes et femmes des -58 kg, -64 kg, -71 kg et les moins de 98 kg.

« Les tournois de Sambo sont organisés un peu partout dans le monde. Nous avons ajouté le nom du président russe dans l’optique de rapprocher les deux peuples » affirme DaplaPalenfo, Président de l’association sportive burkinabè de Sambo.

« Avec la dynamique actuelle de réunir les peuples du Burkina Faso, du Mali et du Niger, nous avons pensé que le sport peut contribuer à travailler à ce qu’il y ait la cohésion, l’entente et surtout la paix » ajoute M. Palenfo.
« Pour une nouvelle discipline très peu connue, les athlètes commencent à entrer dans le bain, nous pensons que le niveau est acceptable » relève le Président de l’association Sambo.

A l’issue du tournoi, au classement général, le Niger est déclaré premier suivi du Burkina. Le podium est complété par le Mali.
La catégorie moins de 98 kg a été remportée par le Burkinabè Ilara Abdoul Malick.
De nombreux lots composés de médailles, d’attestations et de sommes d’argents ont été remis aux plus méritants.

L’ensemble des acteurs ont souhaité voir dans les prochaines années, l’érection de l’association en fédération.

Le Sambo est un sport complet qui a vu le jour en 1930 en Union Soviétique, actuelle Russie.
Il est entré au Burkina Faso en septembre 2021.
L’association sportive burkinabè de Sambo (ASBS) œuvre pour la promotion de la discipline au pays des Hommes intègres.

L’ASBS estime à ce jour, 200 pratiquants de Sambo au Burkina.

Elle dispose de 10 clubs formels dont 4 dans la région du centre, 3 dans la région du Nord et 3 au Centre-ouest.

Dans la même catégorie