AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

Afrique du Sud : Des mesures urgentes s’imposent pour lutter contre la violence des gangs à Johannesburg (ministre)


  3 Mars      37        Monde (2294),

 

Johannesburg, 03/03/2023 -(MAP)- Le Service de police sud-africain (SAPS) est appelé à prendre des mesures urgentes pour lutter contre la criminalité et la violence des gangs dans la ville de Johannesburg, a indiqué vendredi le ministre de la Police Bheki Cele.

«Une approche gouvernementale et sociétale est requise pour remédier à la prolifération de la violence des gangs dans les quartiers pauvres de Johannesburg», a déclaré M. Cele lors d’une visite de terrain aux townships de Westbury et de Newclare qui ont été secoués par plusieurs fusillades durant les derniers jours.

Il a souligné que ces zones ont désespérément besoin d’interventions complémentaires pour s’attaquer aux causes profondes de la criminalité tels que la pauvreté, les inégalités, le chômage, ainsi que le manque de logement et d’éducation.

Soulignant que la police déploie ses efforts en vue d’arrêter les responsables de la violence endémique qui menace la sécurité des résidents, il a appelé à des interventions plus durables pour lutter contre la criminalité et ses causes sous-jacentes.

«La collaboration entre les autorités et l’ensemble de la société reste le seul moyen pour faire taire les armes de manière permanente dans les quartiers défavorisés», a-t-il insisté.

Le crime violent est devenu une affaire quotidienne en Afrique du Sud. Selon les dernières statistiques de la police, 82 meurtres sont commis chaque jour, alors que les enquêtes sont rarement concluantes. Le pays traîne ainsi la réputation d’être l’un des plus dangereux au monde.

La semaine dernier, le ministre de la Police, Bheki Cele, a brossé un tableau sombre de la situation sécuritaire dans le pays. Il a fait savoir que 7.555 meurtres ont été commis en Afrique du Sud durant le 4ème trimestre de 2022, soit une augmentation de 696 cas par rapport au trimestre précédent.

Par ailleurs, le responsable a noté que plus de 1.100 femmes ont été tuées et 12.419 violées durant la même période, signalant que 4.992 suspects ont été arrêtés au cours de cette période pour des crimes liés à la violence sexiste et au fémicide, tandis que 71 accusés ont été condamnés à des peines à perpétuité.

Dans la même catégorie