AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Afrique du Sud: Le chômage grimpe à 27,2 pc


  1 Août      42        Economie (12679), Société (34469),

   

Johannesburg, 01/08/2018 (MAP)- Le taux de chômage continue de s’aggraver en Afrique du Sud, grimpant au deuxième trimestre de l’année en cours à 27,2 pc de la population active contre 26,7 pc au premier trimestre, selon des chiffres rendus publics par le département de la statistique, Statistics SA.
Cette aggravation intervient après la perte de milliers d’emplois, notamment dans les secteurs manufacturier et des services, indique le département.
Le chômage, la pauvreté et les disparités sociales demeurent les principaux défis pour l’Afrique du Sud depuis la fin du régime de la ségrégation raciale en 1994, une situation compliquée par le ralentissement économique qui frappe le pays.
Depuis la Grande Récession de 2008-2009, l’économie sud-africaine n’a pas pu croitre de plus de 2 pc, au moment où le pays a besoin d’une croissance annuelle de 5 pc pour juguler le chômage.
Selon des sources indépendantes, ce fléau plombe plus de 50 pc des jeunes dans les zones défavorisées où vit la majorité noire.
Lundi dernier, le Fonds monétaire international (FMI) a appelé le gouvernement sud-africain à mettre en œuvre des réformes audacieuses pour redynamiser la croissance économique et combler les énormes déficits sociaux dont souffre le pays.
En dépit de certaines améliorations, l’Afrique du Sud fait toujours face à d’énormes défis économiques et sociaux, a dit le FMI dans un rapport.
Enumérant les obstacles qui entravent la croissance économique, l’institution de Bretton Woods a cité l’incertitude politique, l’inefficacité des entreprises publiques et la corruption rampante.
Le FMI a indiqué qu’il s’attend à une reprise à 1,8 pc de la croissance du PIB sud-africain cette année, soulignant que cette reprise ne sera pas suffisante pour contenir la hausse du chômage et les inégalités dans ce pays d’Afrique australe.
Le gouvernement du président Cyril Ramaphosa entend organiser cette année une conférence nationale sur l’emploi. Ce conclave, qui se tiendra avec la participation des grandes compagnies et des syndicats du pays, examinera les moyens de redynamiser le marché de l’emploi.
AO

Dans la même catégorie