MAP Tournoi de l’UNAF (U17)- 3ème journée: Match nul entre le Maroc et la Libye (1-1) MAP Le Maroc prend part à Abuja à la Réunion africaine de haut-niveau sur la lutte contre le terrorisme MAP Une délégation de la Banque Centrale de Mauritanie en visite de travail à l’Office des Changes MAP Quatorze morts dans un accident de la route dans le centre du Nigeria AIB Léraba : La première édition des journées des confréries dozo lancées à Sindou Inforpress São Vicente: Performance de Morabezateatro leva informações sobre prevenção de abuso sexual às escolas Inforpress Presidente da República considera “caótica” situação de transportes inter-ilhas em Cabo Verde Inforpress MPLA reafirma amizade e desejo de estreitamento de cooperação com PAICV Inforpress João Branco revela detalhes sobre a peça “Dona Pura e os Camaradas de Abril” a estrear-se em Maio Inforpress Boxe: Nancy Moreira conquista medalha de prata no ‘African Cup’ na África do Sul

Afrique du Sud : L’industrie du charbon appelée à contribuer à la transition énergétique (ministère)


 

Johannesburg, 02/02/2023 -(MAP)- L’industrie du charbon en Afrique du Sud est appelée à innover pour contribuer à la transition énergétique et favoriser une économie à faible émission de carbone, a indiqué jeudi la vice-ministre des Ressources minérales et de l’énergie, Nobuhle Nkabane.

«Ce secteur qui assure la plus grande partie de la production énergétique du pays doit investir dans des technologies qui atténuent la pollution, à l’instar du projet de captage et de stockage du carbone déjà mis en oeuvre», a déclaré Mme Nkabane lors de la 18e Conférence annuelle du charbon d’Afrique australe, organisée au Cap (1500 km de Pretoria).

Soulignant qu’il existe d’autres technologies permettant de réduire la pollution due au charbon, telles que le mélange des sources fossiles avec de l’ammoniac, elle a insisté sur l’importance de trouver des solutions scientifiques concrètes pour défendre l’avenir du charbon dans le pays.

La vice-ministre a relevé à cet égard que si le développement des énergies renouvelables continuera d’être favorisé par le gouvernement, le charbon restera essentiel pour produire l’électricité.

«Dans le cadre du Plan intégré des ressources (IRP) adopté en 2019, l’Afrique du Sud s’engage à produire 1.500 MW d’électricité en s’appuyant sur le charbon propre», a-t-elle poursuivi.

La responsable a signalé à cet égard que ceci permettra à l’industrie du charbon de prouver qu’elle peut fonctionner avec moins d’émissions de carbone, conformément à la politique nationale en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’Afrique du Sud, première puissance industrielle du continent, est extrêmement dépendante du charbon pour sa production d’électricité. Elle figure au quatorzième rang des pays les plus pollueurs de la planète, selon Greenpeace.

Le secteur minier est l’un des piliers majeurs de l’économie sud-africaine, mais sa réputation d’être l’un des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre soulève des questions sur le rôle qu’il est censé jouer en matière de lutte contre les changements climatiques et de transition énergétique.

Selon tous les indicateurs, l’Afrique du Sud reste un mauvais élève quand il s’agit de se conformer aux normes internationales de réduction des émissions. En 2021, ce pays d’Afrique australe a été classé au 12eme rang mondial en termes d’émission de gaz à effet de serre.

La lenteur des progrès vers un système énergétique durable et abordable est également pointée du doigt. L’Afrique du Sud a été aussi classée en queue de peloton par l’indice de transition énergétique (ETI) du Forum économique mondial (WEF), en occupant le 110 è rang sur 115 pays.

Dans la même catégorie