MAP La Côte d’Ivoire n’a « aucun problème » avec ses pays voisins (parti au pouvoir) ACI Congo/Unicef: Francine Ntoumi nommée ambassadrice nationale AGP Guinée: Lancement d’une campagne de traitement gratuit des anomalies visuelles financée par le Royaume d’Arabie Saoudite AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’ ANG Política/Porta-voz da Coligação PAI Terra Ranka considera que não há condições para a realização de eleições no ano em curso ANG Comunicação Social/CNOI qualifica de “incursão odiosa” contra o Presidente da República a nota de protesto do Sindicato dos Jornalistas Angolanos ACI Turquie/Politique: Le diplomate turc réitère la volonté de son pays à défendre la liberté des citoyens APS Le dialogue sera de mise entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, selon Moustapha Guirassy AIB Burkina : les jeunes du Nord invités à s’engager sans réserve dans la lutte anti-terroriste.

Afrique du Sud: plaidoyer pour une lutte accrue contre la pollution marine


  10 Juin      30        Environnement/Eaux/Forêts (6773), Monde (2275),

 

Johannesburg, 10/06/2024 -(MAP)- Les Sud-africains sont appelés à déployer davantage d’efforts en vue de lutter contre la pollution marine, un phénomène qui menace la biodiversité et les moyens de subsistance des communautés locales, a indiqué lundi la ministre des Forêts, de la Pêche et de l’Environnement, Barbara Creecy.

«Les océans influencent les conditions météorologiques, soutiennent divers écosystèmes et fournissent des moyens de subsistance à des millions de personnes», a déclaré Mme Creecy dans un communiqué à l’occasion de Journée mondiale des océans.

Rappelant que 40 % de la population sud-africaine réside à moins de 100 km des côtes, elle a mis l’accent sur l’importance d’adopter des pratiques durables telles que la réduction des déchets, la participation au nettoyage des plages et le recyclage des matériaux.

De même, la ministre a fait savoir que l’Afrique du Sud est bordée par trois océans majeurs, Atlantique, Indien et Austral, ce qui requiert d’approfondir la compréhension des environnements marins et de promouvoir une utilisation durable au profit des générations actuelles et futures.

Par ailleurs, Mme Creecy a signalé que la sécheresse et les inondations, provoquées durant les derniers mois par le phénomène climatique El Nino, mettent en évidence l’impact de l’océan sur l’environnement et l’importance de lutter contre la pollution marine.

«Ces événements extrêmes, qui ont été entrainés par des processus d’interaction entre l’atmosphère et l’océan, soulignent l’importance de la recherche scientifique dans la prévision et l’atténuation des impacts climatiques, ainsi que dans le développement de stratégies d’adaptation et de résilience pour les communautés vulnérables», a-t-elle poursuivi.

Provoqué par un réchauffement de l’océan Pacifique tropical oriental, El Nino survient en moyenne tous les deux à sept ans et dure entre 3 et 12 mois. En Afrique australe, il a débuté en octobre dernier, coïncidant avec la période d’été austral qui est également la saison des pluies.

Plusieurs pays d’Afrique australe ont été durement affectés par ce phénomène, mettant en péril les récoltes céréalières de la saison agricole en cours et menaçant la sécurité alimentaire de millions de personnes

Dans la même catégorie