MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Agriculture : une embellie en 2017


  6 Juillet      130        Médias (2880), revue de presse (625),

 

Par  AMEKOUVO S. Akouétey

Lomé, 06 juil 2018 -( ATOP) – Le secteur agricole représente 40% du Produit Intérieur Brut (PIB) et emploie près de 70% de la population active. Ce secteur connaît une embellie grâce aux interventions du gouvernement et des partenaires qui se fixent pour objectif de transformer le secteur agricole et d’en faire le moteur de la croissance sur la période 2018-2022.

Quelques jours après le lancement du Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA), les acteurs du secteur agricole se sont retrouvés cette semaine à Kara pour la 10eme édition du Forum national du paysan togolais (FNPT).

« Devenue une tradition, cette rencontre annuelle est un cadre de concertation et d’échange entre les acteurs du monde rural et les plus hautes autorités du pays. Les discussions porteront sur la promotion agricole, l’entreprenariat, les possibilités de financements, la gestion des équipements agricoles, l’adaptation et l’atténuation aux changements climatiques, la transformation avec la création d’agropoles », a relevé le site officiel, republicoftogo.com.

« Cette rencontre annuelle qui s’achèvera ce vendredi 06 juillet, permettra non seulement aux divers acteurs de dresser le bilan des réalisations du secteur agricole, mais également de se projeter dans le futur. Un avenir intimement lié aux nouvelles initiatives mises en place pour le secteur agricole, notamment le Mécanisme incitatif de financement agricole (Mifa) et le Projet de développement des agropoles (PRADAT) », a renchérit l’autre site gouvernemental, republiquetogolaise.com.

Selon les données rendues publiques, par ce site, la campagne agricole 2017-2018 a permis d’enregistrer un excédent alimentaire d’environ 21%, améliorant ainsi la disponibilité alimentaire sur le territoire national. Le taux de couverture des besoins en produits céréaliers est passé de 105,9% en 2015 à 106,35% en 2017, sous l’impulsion des efforts du gouvernement visant à assurer l’autonomie alimentaire.

Le président français parle de la crise togolaise

Sous un autre registre, la presse est revenue sur la visite du président français, Emmanuel Macron au Nigéria, séjour au cours duquel les deux chefs d’Etat ont discuté des questions politiques de la sous-région ouest africaine dont la crise politique au Togo depuis plus de 10 mois.

« Crise togolaise: Macron annonce un schéma de résolution avec le Nigéria», titre togobreakingnews.info. Pour ce site, « Emmanuel Macron estime que la crise ne saurait perdurer au Togo. Pour la résolution, il indique que la stratégie de la France est d’accompagner l’Union Africaine à travers la CEDEAO dans les tentatives de résolution ».  

Pour une deuxième fois, après sa réaction au Canada sur la crise politique au Togo suite à l’interpellation des Togolais résidant dans ce pays, Emmanuel Macron a déclaré au Nigeria que « le statu quo n’est plus possible pour le Togo, mais il n’appartient pas à la France d’expliquer quelle est la solution politique pour le Togo », a indiqué icilome.com. Pour ce site privé, le Togo attend la feuille de route de la CEDEAO pour une solution de sortie de crise lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement dans la capitale togolaise, le 31 juillet prochain.

La morgue du CHU Sylvanus Olympio en travaux pour 3 mois

Incroyable mais vrai. A compter de ce 15 juillet, la morgue du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio fermera pour trois mois, une mesure justifiée par des travaux de réhabilitation prévus à partir du 16 juillet 2018, a indiqué, un communiqué du Prof. Mustafa Mijiyawa, ministre de la Santé et de la Protection sociale, repris par republiquetogolaise.com.

Une décision qui fait couler beaucoup d’encre et de salive au point où le président de la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT), Emmanuel Sogadji compte demander au ministre de la Santé de revenir sur sa décision de fermeture de la morgue, nous apprend icilome.com.

Pour l’instant, les familles éplorées sont conviées à faire le retrait des corps au plus tard le 14 juillet.

Dans la même catégorie