MAP La sous-secrétaire d’Etat américaine à la Sécurité civile salue le modèle démocratique sénégalais MAP Crise humanitaire au Soudan: Washington annonce une aide de 315 millions de dollars MAP Le Maroc disposé à élargir les domaines de sa coopération avec Madagascar (M. Bourita) MAP Cameroun: un gendarme tué et quatre autres blessés dans une attaque de Boko Haram ANP Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage s’enquiert de la situation pastorale dans le Nord-Tahoua AGP Guinée : 172199 candidats affrontent les épreuves du Brevet d’Etudes de Premier Cycle AGP GUINÉE/MÉDIA : DEUX COMMISSAIRES DE LA HAC SUSPENDUS POUR FAUTE LOURDE (COMMUNIQUÉ) AGP Guinée/Tribunal Militaire : 10 ans de prison requis contre le Général SadibaKoulibaly AGP Guinée/Collectivité :Les 356 communes rurale et urbaine du pays dotées en équipements informatiques par l’ANAFIC ANG Telecomunicações/Ministro diz que o projeto do Cabo submarino “Amilcar Cabral” vai reforçar a integração da Guiné Bissau ao mundo global

AIP / Le cancer de l’enfant, une « maladie émergente » en Côte d’Ivoire, alerte un spécialiste


  4 Février      64        Santé (15493),

 

Abidjan, 4 fév 2023 (AIP) – Le cancer de l’enfant devient une « maladie émergente » en Côte d’Ivoire, a alerté, vendredi 3 février 2023, à Abidjan, Pr Attéby Jean-Jacques Yao  du service oncologie pédiatrique de l’hôpital mère enfant de Bingerville, lors du lancement des activités de l’ONG Tylor.

« Aujourd’hui le cancer de l’enfant devient une maladie qui émerge et nous observons une transition épidémiologique » a déclaré Pr Attéby, attribuant cette émergence du cancer de l’enfant à l’évolution du taux des cas dépistés.

En 1995, l’on diagnostiquait à peine 40 cas, de cancer chez de l’enfant de moins de 15 ans en Côte d’Ivoire. Cent cinquante à 200 cas dépistés au centre hospitalier universitaire de Treichville en 2021, et aujourd’hui 250 à 300 cas  dépistés dans le même centre hospitalier, ajoutant que d’ici 2025, l’on s’attend à 1000 cas de dépistages d’enfants et d’adolescents atteints de cancer.

Pr Atéby estime également que cette évolution est due aussi à l’environnement qui se modifie.

« Nous observons les mêmes styles de vie, les mêmes habitudes et il n’est pas surprenant que ce problème se pose.  Avant on disait que le cancer est une affection pour les riches, pour les occidentaux, mais aujourd’hui, le cancer se développe en Afrique », a-t-il affirmé.

Il précise que les occidentaux sont à 80% de taux de guérison alors qu’en Afrique, le taux de décès du cancer est de 80%.

Le spécialiste déplore l’absence de programme de lutte contre le cancer pédiatrique, contrairement aux pathologies pour lesquelles il y a des vaccins et le paludisme qui bénéficie d’un programme dédié, ce qui permet d’améliorer les taux de guérisons.

Le professeur préconise l’implication de tous pour un diagnostic précoce et une sensibilisation sur les signes d’appel afin de réduire le taux de mortalité du cancer de l’enfant.

Le cancer est une maladie grave qui se caractérise par une prolifération cellulaire incontrôlée et incessante, anarchique qui aboutit à la mort en absence de soins.

Les traitements du cancer de l’enfant ne sont pas subventionnés par l’Etat de Côte d’Ivoire, déplore-t-on.

Dans la même catégorie