MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

AIP/ Sikensi visé comme pôle de développement de la lutte en Côte d’Ivoire


  28 Mars      110        Sport (13080),

 

Sikensi, 28 mars 2023 (AIP)- Le président de la fédération ivoirienne de lutte (FIL), Allou Honoré, a annoncé samedi 25 mars 2023, son vœu de faire de Sikensi, ville de la région de l’Agneby-Tiassa, un pôle de développement de la lutte en Côte d’Ivoire.

M. Allou a dévoilé son ambition, dans un entretien avec l’AIP, en marge de la cérémonie d’inauguration de l’arène de lutte baptisée du nom du député-maire de Sikensi, N’Gata Brié Joseph, tenue au lycée municipal de Sikensi.

Il a indiqué qu’à partir de l’arène aménagée grâce à l’aide de l’honorable N’Gata, la FIL va d’abord détecter  des jeunes talents. La fédération, dans un « avenir très proche », a-t-il poursuivi,  va regrouper ces jeunes en vue d’un entraînement permanent pour préparer les jeux olympiques de Dakar 2026.

Le patron de la lutte ivoirienne a aussi expliqué son projet de faire la promotion des talents nationaux à l’extérieur par la présence à la cérémonie de Sikensi, de deux professionnels de la fédération française de lutte, en l’occurrence le responsable de la fédération française de Beach wrestling (lutte de plage), Moustapha Dib.

Il compte, dans cette perspective, s’appuyer sur la présidente du club de lutte de Sikensi, Dassé Djeba Albertine, pour favoriser l’émergence du « vivier énorme » dont dispose la localité pour lui permettre de competir, notamment dans la discipline Beach wrestling, au plan national et international.

Honoré Allou a, en viseur, les championnats d’Afrique cadets, juniors et séniors, les jeux de la francophonie et surtout les jeux olympiques de la jeunesse 2026 à Dakar où sera pratiquée la nouvelle forme de lutte beach wrestling.

L’expert français de lutte, Moustapha Dib, a expliqué pour sa part que sa présence à Sikensi se justifiait par la.mise en place d’une stratégie  d’installation  de beach wrestling qui doit « regrouper les différentes luttes traditionnelles africaines, les luttes olympiques » et accompagner la FIL à structure la nouvelle forme de lutte.

Il s’agira, à en croire le professionnel français, de former des dirigeants des clubs, des acteurs de l’éducation nationale notamment ceux du milieu scolaire et universitaire à l’effet de mettre en place des outils pour accompagner l’éducation et le développement du sport-santé en Côte d’Ivoire.

Un engouement des élèves a été observé au niveau des compétitions de lutte organisées au cours de la cérémonie d’inauguration de l’arène de lutte N’Gata Brié Joseph au lycée municipal de Sikensi.

Dans la même catégorie