APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

Amédé Kouakou appelle les entreprises au respect des dates de livraison de l’autoroute Yamoussoukro-Bouaké


  19 Juin      16        Economie (12696), Non classé (324),

   

Abidjan, 19 juin 2021 (AIP)-Le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou, a insisté, vendredi 18 juin 2021, sur le respect des dates de livraison des sections de l’autoroute Yamoussoukro-Bouaké, au cours d’une visite sur les sites.
D’un coût de 80,911 milliards de FCFA, les travaux de réalisation du tronçon Yamoussoukro-Tiébissou, long de 36,5 km, accusent un retard dans la livraison de l’infrastructure prévue dans 24 mois.
Les travaux, lancés le 31 mars 2017 pour un délai de deux ans, ont été prorogés pour une période de 24 mois, soit 48 mois. Pourtant le projet peine à respecter ce délai supplémentaire, a-t-on signalé.
Face à cette situation, le ministre Amédé Kouakou a décidé d’un suivi régulier des travaux, exécutés à plus de 70%, afin de s’assurer de la date de livraison de l’infrastructure fixée au 30 septembre 2021.
« Nous avons connu plusieurs prolongations de délai avec le Covid-19 et des contraintes dues à la capacité de l’entreprise à exécuter les travaux et nous sommes arrivés à 48 mois. Plus de 70% des travaux ont été réalisés. Seules les phases de revêtement restent à opérer. La date du 30 septembre 2021 qui est la date limite des 48 mois doit être tenue », a insisté le ministre devant les responsables de l’entreprise marocaine en charge des travaux.
Il s’est félicité du bon dimensionnement de la couche de chaussée et précisé qu’un mode opératoire a été trouvé avec l’entreprise pour la finition des travaux dans le délai.
Le directeur des travaux, Taoufik Aïfa, a promis de travailler avec célérité pour respecter le délai prescrit dans la mise en œuvre dudit projet.
Le message de respect du délai de livraison des ouvrages a été tenu également lors de sa visite du chantier de l’axe Tiébissou-Bouaké, long de 96 km. D’un coût de 161,702 milliards de FCFA, ce tronçon devrait être livré le 14 avril 2022, selon le cahier de charges. Actuellement un taux d’avancement de 46% a été noté dans les travaux dont le ministre Amédé Kouakou a déploré certaines exigences techniques.
« Tant que toutes les exigences techniques contenues dans le cahier de charges ne sont pas respectées, nous n’allons pas recevoir cette infrastructure. Si l’Etat met autant d’argent, il faut que les Ivoiriens aient des routes de qualité irréprochable », a déclaré M. Kouakou, invitant les responsables de l’entreprise chinoise en charge du chantier à corriger ces imperfections.

Les travaux avancent bien sur l’autoroute Yamoussoukro-Bouaké.
L’autoroute Yamoussoukro-Bouaké constitue la principale voie de desserte reliant le sud au nord de la Côte d’Ivoire et les pays limitrophes sans façade maritime. Ce projet autoroutier vise à doter la zone d’infrastructures routières modernes, à améliorer la sécurité routière, assurer l’intégration économique régionale entre la Côte d’Ivoire et les pays principaux partenaires commerciaux comme le Mali, le Burkina Faso et le Niger et permettre la compétitivité du port sec de Ferkessédougou.

Dans la même catégorie