AIP Côte d’Ivoire-AIP/Une amicale d’enseignants investit son président à Adiaké AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le secrétaire départemental du RHDP de Daloa offre des pagnes à 500 femmes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Restitution d’une étude sur les migrations irrégulières à Daloa GNA 215 suspected criminals rounded up in post bullion Van attack GNA MTN FA Cup: Hearts, Kotoko secure round of 16 berth GNA LIGUE 2 : LE GFC ET LA LINGUÈRE MÈNENT TOUJOURS LA DANSE GNA L’ASSOCIATION SAINT-LOUIS JAZZ DEVIENDRAIT AUTONOME EN SE MUANT EN FONDATION (PRÉSIDENT) APS VIEUX FARKA TOURÉ DÉCOUVRE LE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS GNA Hearts cruise into round of 16 after thumping Windy Professionals GNA Education Minister inspects ongoing projects at Cape Coast Technical University

ANIE/ FABRICATION DES PANNEAUX DE PARTICULES A BASE DES TIGES DE COTONNIERS : UNE PORTE OUVERTE SUR CETTE NOUVELLE TECHNOLOGIE ORGANISEE AU CRA-SH


  1 Août      26        Technologie (426),

   

Anié, 31 juil. (ATOP) – Une journée porte ouverte sur la valorisation des tiges de cotonniers pour la fabrication des panneaux de particules généralement appelés « contreplaqués » a été organisée, le mardi 30 juillet au Centre de Recherche Agronomique des Savanes Humides (CRA-SH), située dans le canton de Kolo-Kopé,  à 15 km à l’est de la ville d’Anié.

Cette rencontre de promotion et de valorisation des tiges cotonniers a été organisée par la coordination dudit  projet  avec l’appui financier de l’UEMOA dans le cadre du projet VATICOPP/CORAF. Elle a permis de présenter et d’expliquer aux participantes la technologie de fabrication des panneaux de particules à base des tiges de cotonnier et ses avantages, le processus  de fabrication des panneaux ainsi que les résultats du projet.

Les visiteurs ont reçu des éclairages sur les étapes de fabrication des panneaux à particules à base de tiges de cotonniers. Il s’agit de  la collecte de tiges, du broyage, du tamisage, du mélange avec le liant, du moulage, du pressage en vue de l’obtention des panneaux.  Ils ont également eu l’opportunité de découvrir les  meubles réalisés à travers cette nouvelle technologie notamment, les portes, les chaises, les tables, les étagères et autres. Les participants ont en outre effectué une visite guidée du CRA-SH,  l’unité d’apprentissage de pratiques agricoles qui pilote le projet.

Selon le chef programme coton au CRA-SH et coordonnateur du projet VATICOPP,  Ayéva Bassarou  ce projet est mis en œuvre depuis 2015 dans trois pays à savoir le Bénin, le Mali et le Togo pour une durée de trois ans. Le projet,  dit-il, a permis de mettre au point des technologies de fabrication des panneaux à particules à base des tiges de cotonnier. M. Ayéva a lancé un appel aux bailleurs à investir dans ce domaine pour la promotion de cette nouvelle technologie.

Le préfet de l’Anié, Ezoula Balabawi a félicité les initiateurs de ce projet ainsi que leur partenaire financier pour leur soutien et appui à la promotion et au développement de la filière coton et surtout à la vulgarisation de nouvelles technologies. Il a indiqué que le projet VATICOPP répond à l’esprit du Plan national de développement (PND) en ce sens qu’après avoir vendu le coton graine, les cotonculteurs pourront passer à une deuxième récolte, celle des tiges qui naguère n’étaient d’aucune utilité pour le producteur. « L’utilisation  des tiges de cotonniers pour la fabrication des panneaux de  particules vient donner une valeur ajoutée au cotonnier. Les producteurs pourront emblaver plus de superficie et espérer ainsi plus de ressources financières », a-t-il souligné. Le représentant du pouvoir central a enfin témoigné sa gratitude au chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour sa politique de promotion et de développement de la filière cotonnière.

 

Dans la même catégorie