AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

Anne Ouloto prévoit 12 chantiers à soumettre au gouvernement pour la modernisation de l’administration publique


  27 Juin      5        Administration (210),

 

Abidjan, 27 juin 2024 (AIP)- La ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Anne Désirée Ouloto, va soumettre dans les prochains jours, 12 chantiers de réforme pour la modernisation de l’administration publique ivoirienne.

Les 12 chantiers de réforme sont inclus dans quatre axes stratégiques prioritaires à savoir l’amélioration de la gestion des ressources humaines dans la fonction publique, l’optimisation de la provision de services publics de qualité, le renforcement des efforts d’appropriation du numérique dans l’administration et l’amélioration de la gouvernance et la transparence de l’administration publique disponibles et accessibles.

L’axe ‘’amélioration de la gestion des ressources humaines dans la fonction publique’’, comprend trois grands chantiers de réforme à savoir renforcer l’attractivité de la fonction publique et optimiser la gestion de carrière des fonctionnaires, généraliser et améliorer la formation des fonctionnaires et instaurer une stratégie globale d’égalité hommes-femmes.

Le second axe ‘’optimisation de la provision des services publics’’ également avec trois grands chantiers de réforme table sur la modernisation de l’équipement et la connectivité des ministères et standardiser les procédures administratives, le renforcement des services publics de proximité et les adapter aux besoins des citoyens et la réforme du cadre normatif pour rendre l’administration plus responsable et redevable.

L’axe 3 ‘’renforcement des efforts de l’appropriation du numérique et d’accélérer le processus de digitalisation de l’administration’’ comprend aussi trois grands chantiers de réforme à savoir la consolidation du cadre institutionnel et légal de la digitalisation de l’administration, l’adoption de la digitalisation en renforçant les compétences numériques des fonctionnaires et des citoyens et l’accès aux données numériques par l’adoption d’une loi sur l’open data par défaut.

Le dernier axe porte sur le volet de l’amélioration de la gouvernance et de la transparence de l’administration publique à savoir la lutte contre la corruption et promouvoir l’intégrité des fonctionnaires, assurer un suivi-évaluation des politiques publiques en s’appuyant sur davantage de données statistiques et l’accélération du processus de décentralisation et clarification des prérogatives des collectivités.

Ce travail a été réalisé par le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’Administration et le cabinet Attali Associates.

Lors de la réunion de restitution des travaux, mercredi 26 juin 2024, à son cabinet, la ministre d’Etat Anne Désirée Ouloto a exprimé sa gratitude au président de la République et au Premier ministre pour leur vision pour la modernisation de l’administration ivoirienne.

« Je suis convaincu que le président de la République qui voit toujours plus loin, qui rêve grand pour notre administration et pour notre pays va accueillir favorablement les conclusions de la phase 1 de cette démarche », a-t-elle souhaité.

Le diagnostic dans l’administration lors de l’étude révèle un faible niveau de satisfaction des usagers-clients concernant la délivrance des actes administratifs, une insuffisance de la dématérialisation des services publics, ainsi que des défis liés à leur disponibilité, accessibilité et coût.

Dans la même catégorie